La Police accueille une brigade de requérant-e-s d’asile en formation pour exploiter son restaurant d’entreprise Le Vidocq

7 Octobre 2020 -14h29

Depuis le 17 août 2020, la Police cantonale fribourgeoise confie l’exploitation de son restaurant d’entreprise de Granges-Paccot « Le Vidocq » à la société ORS, mandatée pour accueillir et intégrer les personnes du domaine de l’asile du canton. Une collaboration originale se concrétise dans ce véritable centre de formation et confirme une volonté d’ouverture qui existe déjà depuis quelques années. Quatre jeunes requérant-e-s d’asile effectuent leur apprentissage sous l’œil avisé de Serkan Varli. Les client-e-s se régalent!

Restaurant Le Vidocq
Restaurant Le Vidocq © Tous droits réservés

Arrivée au terme de son contrat avec son ancien prestataire, la Police cantonale du canton de Fribourg a décidé de revisiter le concept de son restaurant d’entreprise situé dans le bâtiment du Commandement de la Police cantonale à Granges-Paccot. Deux axes se dessinent rapidement pour cet établissement dont l’accès n’est pas autorisé au public : accueillir une institution active dans le domaine social poursuivant des buts de formation et d’insertion ainsi que travailler plus localement.

La société ORS, mandatée par le Conseil d’Etat du canton de Fribourg pour l’accueil, l’hébergement, l’encadrement et l’intégration des requérant-e-s d’asile et des personnes admises à titre provisoire (permis F) s’est ainsi vu confier l’exploitation du Vidocq. Après presque deux mois, le succès est au rendez-vous, produits du terroir et cuisine sur place ont su convaincre les client-e-s.

Dotée d’une solide expérience dans le domaine grâce à La Salamandre, programme de formation aux bases de la cuisine pour mineurs non accompagnés et jeunes adultes, ORS développe ainsi un véritable centre de formation qui peut accueillir jusqu’à cinq apprenant-e-s. Serkan Varli, chef-cuisinier bien connu des Fribourgeois-e-s, et Natascha Gross, cheffe de rang, assurent la formation d’une équipe d’apprentis issus actuellement d’Afghanistan et de Somalie.

Actuellement, le canton de Fribourg accueille environ 4 000 personnes du domaine de l’asile et des réfugié-e-s, dont un peu plus de 800 jeunes hommes et femmes réfugié-e-s âgé-e-s entre 16 et 25 ans qui vont rester durablement en Suisse. Grâce aux mesures du Programme d’intégration cantonal PIC, les statistiques montrent que les réfugié-e-s parviennent à s’intégrer sur le marché du travail.

Le secteur de l’hôtellerie-restauration est d’ailleurs porteur puisqu’environ 35 % de cette population y travaille.

La collaboration entre la Police et ORS participe d’une part à soutenir la relève dans un domaine fortement touché par la crise COVID et d’autre part à atteindre les objectifs ambitieux de l’Agenda Intégration Suisse AIS qui prévoit qu’une part importante des personnes du domaine de l’asile et des réfugié-e-s se forment et s’insèrent sur le premier marché du travail.