23 Juillet 2020 -13h31

La peste porcine africaine (PPA) touche aujourd’hui l’Europe de l’Est et la Russie, et s’étend jusqu’à la frontière polonaise proche de l’Allemagne. Cette épizootie affecte gravement les porcs et les sangliers. Compte tenu de l’assouplissement des mesures de protection contre le coronavirus, les déplacements reprennent et le risque que la maladie gagne la Suisse est élevé. Il est donc vivement recommandé aux voyageurs en provenance des pays touchés par la PPA de renoncer à ramener des produits à base de viande de porc.

la photo représente une affiche de mise en garde contre la peste porcine
Peste porcine © Tous droits réservés - BLV

Sans danger pour l’être humain, la PPA est une infection virale presque toujours mortelle pour les porcs domestiques et les sangliers malades. Aucun vaccin ne permet de les protéger. Si la maladie apparaît, des mesures de lutte drastiques doivent être prises et l’intégralité des troupeaux concernés doit être éliminée. La lutte devient très difficile lorsque la population de sangliers est touchée. Le virus est en effet très résistant et persiste longtemps dans les cadavres d’animaux et dans l’environnement.

La peste porcine africaine se retrouve également dans la viande et la charcuterie issues d’animaux infectés. Jeter des produits contenant de la viande contaminée dans l’environnement constitue la voie de contamination la plus fréquente. Des sangliers ou des porcs peuvent ensuite manger ces déchets et générer un nouveau foyer infectieux. Une contamination peut aussi se produire en visitant une exploitation porcine infectée, par l’intermédiaire des chaussures, des véhicules et de matériel. Le virus peut ainsi être transporté sur de longues distances.

Les voyageurs jouent donc un rôle important pour prévenir l’apparition de la peste porcine africaine en Suisse. En renonçant à ramener des produits contenant de la viande de porc ou de sanglier issue des pays touchés par la PPA, ou en les éliminant de façon sécurisée, vous contribuez à préserver l’élevage porcin en Suisse.

Pour plus d'informations : Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV)