Pollution de l’eau dans plusieurs communes sarinoises : la situation s’améliore

18 Juillet 2021 - 21H12

Les mesures d’assainissement prises par les distributeurs d’eau potable en coordination avec le Préfet de la Sarine portent leurs fruits : c’est ce que révèlent les analyses microbiologiques réalisées ce weekend par le Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires. Sur les onze communes du district de la Sarine dont les réseaux d’eau potable ont été contaminés à la suite des fortes précipitations de ces derniers jours, neuf communes peuvent lever ce dimanche soir 18 juillet 2021 les mesures de précaution prescrites à la population. La situation est en cours de normalisation dans les autres communes.

Les analyses chimiques effectuées ce dimanche 18 juillet 2021 sur l’ensemble des réseaux d’eau potable contaminée dans le district de la Sarine permettent de lever le doute sur la qualité de l’eau potable des communes suivantes : Villars-sur-Glâne, Corminboeuf, Matran, Hauterive, Avry, Cottens, Neyruz, La Brillaz et Prez. Les habitantes et habitants de ces communes peuvent à nouveau consommer l’eau du robinet ; celle-ci présente une odeur de chlore, voire un léger goût, mais cela n’est pas dangereux pour la santé. Nous recommandons de rincer (purger) les conduites de la maison (eau chaude et eau froide) pendant plusieurs minutes pour exclure toute possibilité de recontamination du réseau. Les propriétaires de filtres ou d’adoucisseurs doivent entretenir les appareils en question, au besoin avec le soutien de professionnels, pour éviter toute recontamination.

À la suite des fortes précipitations de ces derniers jours, une pollution de plusieurs réseaux de distribution d’eau potable de la région ouest du district de la Sarine a été constatée dans le cadre des analyses d’autocontrôle effectuées par les distributeurs. La cause la plus probable de cette contamination est la saturation, par les pluies exceptionnelles de ces derniers jours, du système de filtration naturelle d’un puits d’eau potable, ce qui a entraîné une contamination de l’eau par des germes fécaux. Une mise en danger de la santé des consommateurs et consommatrices ne pouvant être exclue, la population de onze communes a été appelée à ne pas consommer cette eau sans l’avoir bouillie. En concertation avec la Préfecture de la Sarine, des mesures d’urgences ont été immédiatement prises au niveau des réseaux d’eau concernés, en collaboration avec les autorités cantonales, dont notamment le chlorage de l’eau.

Les précautions suivantes doivent continuer à être prises par les personnes domiciliées dans les communes de : Belfaux et Gibloux (uniquement Farvagny-le-Grand, Farvagny-le-Petit, Grenilles, Rossens, Corpataux-Magnedens) :

  1. Ne pas boire l’eau du robinet, ne pas l’utiliser pour absorber des médicaments ni pour se laver les dents.
  2. Ne pas utiliser l’eau du robinet pour fabriquer ou traiter des denrées alimentaires (p.ex. pour laver la salade ou délayer du lait en poudre dans un biberon).
  3. Ne pas utiliser l’eau du robinet pour laver des récipients pour denrées alimentaires (y compris les boilles de lait et les conduites des trayeuses).

Mesures à prendre pour la population

  • Faire bouillir l’eau du robinet pour pouvoir la consommer comme eau potable.
  • Laver et rincer les récipients pour denrées alimentaires avec une eau à 72 °C au minimum (augmenter la température du chauffe-eau).
  • Sélectionner le programme de température maximum du lave-vaisselle.
  • Utiliser de l’eau minérale ou se procurer de l’eau potable de qualité irréprochable conditionnée dans des bouteilles propres.

Mesures à prendre pour les entreprises alimentaires et les établissements où vivent des personnes à risque
Les entreprises alimentaires (notamment les restaurants, fromageries et boucheries) ainsi que les établissements abritant des personnes à risque (EMS et homes notamment) doivent prendre des mesures particulières dans le cadre de leur propre autocontrôle (p.ex. analyses de laboratoire supplémentaires des denrées alimentaires à risque). Les établissements alimentaires ayant des raisons de supposer que des denrées alimentaires potentiellement contaminées ont été remises à des tiers doivent en informer rapidement le Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (SAAV).

Les communes encore concernées par cette pollution ont mis en place un numéro d’urgence pour répondre aux questions des habitant-e-s.
> Belfaux 079 626 72 28
> Gibloux 026 552 59 99