Ressortissant étranger titulaire d'un permis B

Ressortissant étranger titulaire d'un permis B

Les membres de votre famille qui souhaitent venir vous rejoindre en Suisse doivent déposer leur demande depuis l'étranger auprès de la représentation suisse compétente en raison de leur lieu de domicile.
Les bénéficiaires sont :

  • Votre conjoint, pour autant qu'il vienne vivre avec vous
  • Vos enfants et ceux de votre conjoint qui ont moins de 18 ans, pour autant qu'ils vivent avec vous

Les documents à fournir lors du dépôt de leur demande sont :

  • Les documents de l'Etat d'origine prouvant le lien de parenté (acte de naissance, acte de mariage, jugement de divorce attribuant la garde sur un enfant, etc...)
  • La copie du contrat de bail du logement qui vous abritera vous et votre famille
  • La copie de l'affiliation de tous les membres de la famille à une caisse maladie couvrant, en Suisse, l'ensemble des risques maladies et accidents (la production de ces documents n'est pas obligatoire ; à défaut de production, il sera fait référence aux primes d'assurance-maladie moyennes fixées par la Caisse de compensation du canton de Fribourg)
  • Vos 3 dernières fiches de salaire
  • Un extrait du casier judiciaire, pour les personnes majeures
  • La copie de leur passeport
  • 2 photos format passeport

Les documents fournis doivent être traduits dans une de nos langues nationales et authentifiés par la représentation suisse. En fonction des circonstances, d'autres documents peuvent être requis.

Lors de leur arrivée en Suisse, ils sont tenus de déclarer leur arrivée auprès de notre service. Le formulaire déclaration d'arrivée et demande d'autorisation de séjour doit, à cet effet, être rempli et accompagné, si cela n'a pas déjà été fait lors de leur demande d'entrée auprès de la représentation Suisse à l'étranger, de 2 photos format passeport ainsi que de la copie de leur passeport.

Cette déclaration d'arrivée doit se faire dans les 14 jours dès leur arrivée.

Le Conseil fédéral a décidé d’autoriser à nouveau le regroupement familial dès le 8 juin 2020.

Compte tenu des circonstances actuelles exceptionnelles, un recours à l’aide sociale uniquement dû à la crise covid n’exclura pas le regroupement familial, si toutes les autres conditions sont remplies et si un pronostic favorable peut être posé.