Retour
Un couple de crapauds calamite
Un couple de crapauds calamite © 2018 Tous droits réservés - Adrian Aebischer

Protection des espèces

Un couple de crapauds calamite
Un couple de crapauds calamite © 2018 Tous droits réservés - Adrian Aebischer

La protection des biotopes ne suffit pas toujours à assurer la survie de certaines espèces plus exigeantes ou menacées. C’est pourquoi, il faut parfois mener une protection plus ciblée au niveau de l’espèce.

Le SNP est responsable de la conservation de la plupart des espèces de la flore et de la faune fribourgeoises, sauf les espèces concernées par la Loi du 14 novembre 1996 sur la chasse et la protection des mammifères, des oiseaux sauvages et de leurs biotopes. Ces dernières sont du ressort du Service des forêts et de la faune.

Les listes rouges  sont des instruments importants pour protéger efficacement les espèces. Elles permettent de fixer des priorités dans les mesures de conservation.

Depuis 2011 les cantons disposent d’un outil supplémentaire dans le domaine de la protection des espèces : la liste des espèces prioritaires au niveau national éditée par l’OFEV. 

La protection des amphibiens
Sonneur à ventre jaune
Sonneur à ventre jaune © 2018 Tous droits réservés - Adrian Aebischer

Toutes les espèces d'amphibiens sont protégées au niveau fédéral (art. 20 OPN  et annexe 3 OPN). Il est notamment interdit de les tuer, les blesser, les capturer ou les déplacer.

L'inventaire fédéral des sites de reproduction de batraciens d'importance nationale, entré en vigueur le 1er août 2001, désigne les biotopes à amphibiens d'importance nationale.

Le karch (Centre de coordination pour la protection des amphibiens et des reptiles de Suisse) a édité en 2011 des notices pratiques pour la protection des amphibiens. Ces fiches décrivent les mesures de protection à mettre en oeuvre pour favoriser les espèces prioritaires: Crapaud accoucheur, Sonneur à ventre jaune, Crapaud calamite, Rainette verte, Grenouille agile, Triton crêté et Triton lobé. 

Des programmes spécifiques pour favoriser ces espèces sont menés dans le canton de Fribourg. Ces programmes concernent d’une part le suivi des populations existantes et d’autre part l’amélioration des biotopes et la création de nouveaux sites de reproduction. 

Développement des amphibiens
Le prélèvement d’œufs de grenouille rousse pour l’observation du développement des amphibiens (œufs-têtards-grenouilles) à buts didactiques est soumis à l’autorisation du SNP. La fiche d’observation du développement de la grenouille rousse  contient toutes les informations utiles ainsi que le formulaire pour la demande d’autorisation. 
 

La protection des reptiles

Toutes les espèces de reptiles sont protégées au niveau fédéral (art. 20 OPN  et annexe 3 OPN). Il est notamment interdit de les tuer, les blesser, les capturer ou les déplacer.

En collaboration avec le karch, le SNP mène des actions de protection et de sensibilisation concernant les espèces prioritaires au niveau cantonal, à savoir la Coronelle lisse, le Lézard agile, la Vipère aspic et la Vipère péliade. Ces actions visent principalement la valorisation pour les reptiles de structures telles des talus de route ou de chemin de fer, des murs en pierres sèches, des murgiers, des ourlets extensifs, des haies ou des bordures de cours d’eau. 

Un lézard agile
Un lézard agile © 2018 Tous droits réservés - Adrian Aebischer
La protection des chauves-souris
Chauve-souris
Chauve-souris © 2018 Tous droits réservés - SNP

Toutes les espèces de chauves-souris sont protégées au niveau fédéral (art. 20 OPN et annexe 3 OPN). Il est notamment interdit de les tuer, les blesser, les capturer ou les déplacer.

Les chauves-souris sont les seuls mammifères capables de voler activement. En Europe, toutes les espèces de chauves-souris se nourrissent d'insectes, qu'elles chassent la nuit. Elles s'orientent dans l'obscurité grâce à un sonar.

Dans le canton de Fribourg, Fribat – groupe fribourgeois pour l’étude et la protection des chauves-souris – s’occupe de la protection de nos 18 espèces de chauves-souris.
 

La protection des fourmis

La Suisse compte plus d'une centaine d'espèces de fourmis, dont une bonne part est menacée, surtout dans les moyennes et basses altitudes. La survie des fourmilières est souvent mise en péril par l'exploitation forestière, la construction de dessertes, l'utilisation de pesticides,...

La fourmi rousse des bois (groupe Formica rufa, comptant huit espèces de fourmis) est protégée en vertu de la législation fédérale (annexe 3 OPN). Il est notamment interdit de tuer, blesser ou capturer des animaux de ces espèces ainsi que d’endommager ou de détruire leurs nids. 

Déplacement de fourmilières    
Même lorsque la cohabitation avec les fourmis pose problème, il est possible de sauvegarder ces petites bêtes. En effet, les fourmilières peuvent être déplacées en respectant quelques principes. Il est par contre important d'évaluer s'il n'y a pas une alternative au déplacement, car cette action implique nécessairement la destruction d'une partie de la fourmilière. Cette opération doit donc être perçue comme l'ultime solution et doit être menée sous la supervision du SNP.

Une fourmilière dans la forêt
Une fourmilière dans la forêt © 2018 Tous droits réservés - SNP
La protection de la flore
Nénuphar nain (Nuphar pumila)
Nénuphar nain (Nuphar pumila) © 2018 Tous droits réservés - SNP

Les actions de protection et de conservation de la flore dans le canton de Fribourg sont menées en étroite collaboration avec le Jardin botanique de l’Université de Fribourg  ainsi que les cantons romands réunis dans une Cellule de coordination régionale pour la protection de la flore. L’élaboration de plans d’action spécifiques et la mise en œuvre de ces derniers représentent les principales activités dans ce domaine. 

Le Centre national de données et d’informations sur la flore de Suisse info flora est chargé de la gestion d’une base de données nationale. 
 

Documents liés

Actualités liées