Alimentation et mouvement des seniors de 65 ans et plus

Chapeau
La pratique régulière d’une activité physique adaptée à l’âge et à l’état de santé, ainsi qu’une alimentation équilibrée et correspondant aux besoins nutritionnels constituent des facteurs essentiels dans l’amélioration et le maintien de l’autonomie et de la qualité de vie des seniors.

L’activité physique, adaptée à l’âge et à l’état de santé de la personne, représente un facteur de protection essentiel de la santé. L’activité physique contribue au maintien de l’indépendance dans les activités quotidiennes grâce à ses effets sur la musculature, l’équilibre, la force, l’endurance, la masse osseuse, ou encore les performances cognitives et le sommeil.

Il est recommandé aux seniors de pratiquer au moins 2h30 d’activité physique d’intensité modérée par semaine (sous forme d’activités quotidiennes ou de sport) ou 1h15 d’activité physique d’intensité élevée par semaine ou encore une combinaison d’activités d’intensité différente. Cependant, la population âgée de 65 ans et plus représente un groupe démographique très hétérogène, avec des disparités en matière de santé importantes. Les recommandations doivent par conséquent être adaptées à l’état de santé de chaque personne, en gardant à l’esprit que toute activité physique est bonne pour la santé.

Activité physique
75 %

C'est la proportion des personnes âgées de 65 ans et plus dans le canton de Fribourg qui étaient suffisamment actives physiquement en 2017 selon les chiffres de l'Enquête suisse sur la santé. En 2012, cette part s’élevait à 60.4%.

La promotion d’une alimentation équilibrée auprès des seniors constitue également un facteur de protection de la santé. En effet, l’âge avançant, la masse musculaire diminue et les besoins nutritionnels changent. Pour l’alimentation des seniors, il est recommandé d’adapter l’apport énergétique aux besoins, de s’hydrater suffisamment, de manger de façon variée et régulière, et suffisamment de protéines. Identifier et traiter la dénutrition, dont la fréquence augmente avec l’âge, fait également partie des recommandations.

Protéines recommandées
1 g/kg

La quantité recommandée de consommation de protéines pour les personnes âgées a été récemment adaptée pour contrer la perte musculaire : elle a été augmentée à 1.0g/kg de poids corporel pour les personnes de 65 ans et plus. Selon l'étude menuCH, 48.5% des femmes et 51.9% des hommes entre 65 et 75 ans en Suisse n'atteignent pas cette recommandation.

Offres visant à promouvoir le mouvement et l’alimentation équilibrée auprès des seniors:

Pour les professionnel-le-s en lien avec des seniors:

Ressources utiles

Ressources utiles pour les communes