Alimentation et mouvement des seniors de 65 ans et plus

La pratique régulière d’une activité physique adaptée à l’âge et à l’état de santé, ainsi qu’une alimentation équilibrée et correspondant aux besoins nutritionnels constituent des facteurs essentiels dans l’amélioration et le maintien de l’autonomie et de la qualité de vie des seniors.

Programme cantonal - Balade printanière
Programme cantonal Je mange bien je bouge bien © Tous droits réservés

Depuis 2018, le Programme cantonal « Je mange bien, je bouge bien » a élargi son champ d’action aux seniors de 65 ans et plus vivant à domicile. Les mesures destinées à ce public ont pour principal objectif l’amélioration et le maintien de l’autonomie et de la qualité de vie. Cet objectif rejoint un de ceux fixés par la politique cantonale globale de la personne âgée « Senior+ », à savoir l’autonomie des seniors.

L’activité physique, adaptée à l’âge et à l’état de santé de la personne, représente un facteur de protection essentiel de la santé. L’activité physique contribue au maintien de l’indépendance dans les activités quotidiennes grâce à ses effets sur la musculature, l’équilibre, la force, l’endurance, la masse osseuse, ou encore les performances cognitives et le sommeil.

Il est recommandé aux seniors de pratiquer au moins 2h30 d’activité physique d’intensité modérée par semaine (sous forme d’activités quotidiennes ou de sport) ou 1h15 d’activité physique d’intensité élevée par semaine ou encore une combinaison d’activités d’intensité différente. Cependant, la population âgée de 65 ans et plus représente un groupe démographique très hétérogène, avec des disparités en matière de santé importantes. Les recommandations doivent par conséquent être adaptées à l’état de santé de chaque personne, en gardant à l’esprit que toute activité physique est bonne pour la santé.

La promotion d’une alimentation équilibrée auprès des seniors constitue également un facteur de protection de la santé. En effet, l’âge avançant, la masse musculaire diminue et les besoins nutritionnels changent. Pour l’alimentation des seniors, il est recommandé d’adapter l’apport énergétique aux besoins, de s’hydrater suffisamment, de manger de façon variée et régulière, et suffisamment de protéines. Identifier et traiter la dénutrition, dont la fréquence augmente avec l’âge, fait également partie des recommandations.

Comme relevé plus haut, la population âgée de 65 ans et plus représente un groupe démographique très hétérogène et les besoins de ce public peuvent varier considérablement en fonction de l’état de santé. Les mesures et les projets soutenus par le Programme cantonal visent ainsi à s’adresser à des seniors traversant différentes phases de vie, y compris aux seniors plus fragilisés.

Conformément aux conditions-cadres fixées par Promotion Santé Suisse, les mesures du Programme cantonal se déploient sur quatre niveaux : les interventions s’adressant directement aux seniors et aux personnes qui les entourent (professionnel-le-s et proches), les mesures structurelles visant à agir sur le contexte de vie, la mise en réseau des acteurs travaillant auprès des seniors et l’information au public.

Projets liés