L'obligation d'autocontrôle constitue l'un des principes essentiels de la loi suisse sur les denrées alimentaires et s'applique à toute personne qui fabrique, transforme, distribue, importe ou exporte des denrées alimentaires, additifs et objets usuels.

Les distributeurs d'eau potable sont responsables de la maîtrise du traitement et de la distribution de l'eau potable. Ils doivent être en mesure de présenter une documentation qui apporte les preuves de cette maîtrise lors de vérifications effectuées par les autorités cantonales. De plus, ils doivent informer régulièrement leurs consommateurs au sujet de la qualité de l'eau fournie. Les critères retenus portent sur des paramètres microbiologiques, physiques et chimiques de l'eau distribuée. Ils sont pour la plupart harmonisés avec la législation correspondante des pays environnant et sont également basés sur les recommandations internationales établies par l'Organisation Mondiale de la Santé. Ce devoir d'information comprend:

  • une information générale sur la qualité microbiologique et chimique de l’eau distribuée. Lorsque des problèmes de qualité sont survenus, il y a lieu de mentionner les non-conformités et d’indiquer les mesures prises ;
  • la dureté totale de l’eau en degrés français ;
  • la teneur en nitrate ;
  • la provenance de l’eau (eau de source, eau de nappe, eau de lac traitée, etc.) ;
  • le traitement ;
  • l'adresse exacte pour des renseignements supplémentaires.

Les chimistes cantonaux vérifieront que les distributeurs d’eau remplissent leur devoir d’information. Le non-respect de cette obligation donnera lieu à une contestation et aux mesures prévues par la loi sur les denrées alimentaires.
 

Horaire réception échantillons d'eau potable

    >  Lundi, mardi, mercredi et jeudi : 08h00 - 11h30
 

Actualités liées