Les Corneilles noires et les Corbeaux freux cherchent volontiers leur nourriture en milieu ouvert, dans les zones cultivées, en particulier dans les champs, les prairies et les pâturages. Ils sont capables de causer aux cultures des dommages considérables.

Des corvidés causent des dommages à l'agriculture. Que faire?

Les céréales de printemps, les grains de maïs fraîchement semés, les germes et les plantons de salades, sont particulièrement appréciés de ces oiseaux. Les Corneilles s'attaquent aussi fréquemment aux balles d'ensilage et les réduisent parfois en lambeaux. Vu la taille des populations et la complexité des interactions à l'intérieur de celles-ci, leur régulation n'est pas possible. Les mesures présentées ci-dessous ont davantage pour objectif de perturber et d'effaroucher les oiseaux fauteurs de troubles.

La lutte contre ces oiseaux est possible, mais il n'existe pas un seul moyen dont on ait pu prouver l’efficacité à long terme. Pour réussir, il importe de varier les stratagèmes. Pour que les oiseaux ne s'y habituent pas trop vite, il faut les utiliser uniquement durant les périodes les plus critiques pour les cultures.

Technique de culture

La date des semailles devrait être planifiée en fonction de la température, de façon à permettre une germination rapide. Il faut éviter que trop de grains et de semence restent en surface, car ils attirent l'attention des oiseaux. Le maïs doit être semé le plus profondément possible. Le labourage et le passage de la herse mettent à jour une nourriture abondante, qui attire les Corbeaux. Il faudrait donc laisser un laps de temps de 1 à 2 jours entre le travail du sol et les semailles.

Traitement des semences

Dans la culture du maïs, la quasi-totalité des semences est protégée d'office, car elles sont rendues amères par un traitement au Morkit ou au Mesurol. Du point de vue de la protection des oiseaux et de l'environnement, il est préférable d'utiliser le Morkit. Le Mesurol est toxique pour les lombrics et peut empoisonner les oiseaux!

Système électronique contre les oiseaux

Le système Flip-Flop ET2F possède un double effet de dissuasion. Il a d'une part un effet optique grâce à des câbles qui vibrent périodiquement, mettant en mouvement des bandes de plastique et d'autre part un effet acoustique via la diffusion de cris de détresse ou d'alarme de l'espèce. Commande: Vogelabwehr Zuber, Aeschenstrasse 21, 8873 Amden, www.vogelabwehr.ch. Des effaroucheurs électroniques "AVILEC S" avec des cris de détresse de corvidés peuvent être commandés auprès de www.avicontrole.fr

Ballons à l'hélium

Des ballons gonflés à l'hélium d'un diamètre d'au moins 75 cm et attachés à une cordelette ou un fil de pêche de 20 à 30 m peuvent être installés au-dessus du champ. L'effet dure de 5 à 10 jours. Il faut prévoir 1 à 5 ballons par hectare et leur coût varie de Fr. 12.- à Fr. 36.- le ballon. Commande: Ballon-Müller Diffusion Sàrl, 1029 Villars-Ste-Croix. Les ballons effaroucheurs "terreur" de la maison www.avicontrole.fr semblent être particulièrement efficaces.

CD suspendus

Des CD suspendus s'avèrent efficaces, surtout lors d'un bon ensoleillement.

Bandes de plastique

Des bandes de plastique colorées suspendues à une hauteur de 80 à 100 cm du sol et à 2 m maximum d’intervalle, sont efficaces pendant 1 à 3 jours. Cette méthode est plutôt indiquée pour de petites surfaces et les vergers.

Pétards à Corbeaux (canon à gaz)

Les pétards ont une efficacité limitée. Il faut éviter de les utiliser près des zones d’habitation, leur bruit étant aussi source de désagrément. Commande: Alois Kaufmann, Landwirtschaftliche Geräte, 9308 Lömmenschwil

Exposition de Corneilles mortes et d'épouvantails

La méthode consistant à exposer des oiseaux morts dans les champs, n'est efficace que pendant un court laps de temps. Elle est du reste de plus en plus mal perçue par la population. Ce procédé est surtout efficace lorsque la Corneille a été tuée dans le champ endommagé. Les épouvantails ont meilleure presse, mais ils ne sont guère plus efficaces. Ces derniers ne devraient être installés que lorsque les premiers dommages sont constatés, car les oiseaux s'y habituent très vite.

Plumées de Corneilles mortes

Les plumées de Corneilles mortes déposées sur les champs ont un effet plus dissuasif que l'exposition de cadavres, parce qu'elles évoquent davantage la présence d'un rapace. Mais là aussi, l'effet ne dure que quelques jours.

Tirs de Corneilles

Le tir de Corneilles n'a pas d'influence significative sur leur population. Même si les effets restent limités dans le temps, les tirs permettent néanmoins d'effrayer les oiseaux. Les tirs de Corneilles en dehors de la période de chasse sont soumis à autorisation.

Protection des balles et des andains d'ensilage

La meilleure protection consiste à ne pas laisser les balles ou les andains d'ensilage à des endroits exposés. Lorsque ce n'est pas possible, les balles ou andains peuvent être recouverts d'un treillis sous tension. Pour maintenir une distance suffisante entre les balles (ou les andains) et le treillis, on peut utiliser des balles de paille.

Contact pour la thématique

Personne de référence: Adrian Aebischer

Service des forêts et de la nature
Section faune, chasse et pêche
Route du Mont Carmel 5
1762 Givisiez

Tel. 026 305 23 67
Email