Covid-19 : tests à grande échelle à l’Université de Fribourg

19 Mars 2021 -15h01

L’Université de Fribourg est intégrée au projet pilote des tests à grande échelle sur personnes asymptomatiques. Près de 1000 personnes participeront potentiellement en début de semaine prochaine à des tests de pooling salivaire sur le site de la Faculté des sciences à Pérolles.

COVID19 © Tous droits réservés

Le personnel administratif, logistique et de nettoyage, les professeurs et les autres membres du personnel académique de la Faculté des sciences à Pérolles, soit près de 1000 personnes, seront invités à se faire tester les 23 et 24 mars prochain. Pour rappel, les tests sur personnes asymptomatiques visent à casser les chaines de transmission en identifiant rapidement les personnes infectées. L’objectif est de préparer un retour progressif des étudiant-e-s qui se trouvent actuellement en enseignement à distance.

Il est important de relever que les personnes invitées à faire le test le font sur une base volontaire et que le système mis en place ne permet pas à l’employeur de déceler qui fait le test ou qui ne le fait pas.
Ces tests pourraient être étendus ces prochaines semaines à d’autres facultés et écoles ainsi qu’aux étudiant-e-s. 

Le projet pilote de tests à large échelle sera évalué fin mars. Cela permettra de définir les détails d’un concept pour le mois d’avril.

Test de pooling salivaire

Le pooling consiste à n’utiliser qu’un seul test de diagnostic pour analyser un mélange d’échantillons issus d’individus différents. Si un des groupes est positif, alors un des prélèvements au moins contient l’agent infectieux. On testera alors individuellement les échantillons des individus issus de ce groupe pour isoler la personne qui est infectée. Le pooling permet d’accélérer le dépistage à grande échelle.