Les formations politiques devront se passer des traditionnels stamms électoraux en ce dimanche d’élections communales

03 Mars 2021 - 07H47

Les traditionnels stamms électoraux du dimanche de votation ne pourront pas déroger aux règles en vigueur sur les rassemblements dans l’espace public ou privé. Ils ne pourront excéder 5 personnes en intérieurs et 15 en extérieur.

Nantie de plusieurs questions identiques émanant de communes et préfectures, la Cellule de coordination cantonale (CCC) de l’Organe cantonal de conduite a analysé les conditions qu’il convenait d’appliquer aux stamms électoraux et autres rassemblements politiques traditionnels des dimanche d’élections, durant lesquels candidat-e-s et militant-e-s des formations politiques se réunissent dans l’attente des résultats et pour fêter ceux-ci.

 

La CCC a déterminé que ces rassemblements ne pouvaient pas déroger aux dispositions de l’ordonnance fédérale COVID-19 situation particulière. Il ne s’agit en effet pas de « manifestations visant la libre formation de l’opinion politique », au sens de l’article 6 al. 1 let. b de ladite ordonnance, mais de rassemblements essentiellement conviviaux. Ils doivent donc être limités à 5 personnes en intérieur et 15 personnes en extérieur, moyennant en outre le respect des mesures sanitaires, notamment le port du masque lorsque les distances ne peuvent être respectées.

 

Il en va naturellement différemment des assemblées politiques qui pourraient avoir lieu les jours suivants en vue de préparer le second tour des élections. De telles assemblées pourront avoir lieu en présentiel jusqu’à concurrence de 50 personnes.