Le Conseil d’Etat soutient l’adaptation de la stratégie nationale de test covid et formule quelques propositions d’adaptation

17 Août 2021 - 14H57

Dans l’ensemble, le Conseil d’Etat soutient l’adaptation de la stratégie nationale de test mise en consultation par la Confédération. Néanmoins, il exprime quelques divergences qui concernent la jeunesse, ainsi que les activités sociales, culturelles et sportives.

Le Conseil d’Etat fribourgeois soutient l’adaptation de la stratégie nationale de test qui prévoit la fin du remboursement des tests antigéniques individuels préventifs au 30 septembre 2021. Dans sa prise de position, le Gouvernement fribourgeois fait part à la Confédération de certains points qu’il souhaiterait voir modifiés. Ainsi, le Conseil d’Etat :

  • propose que l’âge maximum permettant la gratuité des tests pour les personnes asymptomatiques et non vaccinées soit relevé de 12 à 16 ans. Cela correspondrait ainsi aux recommandations vaccinales vis-à-vis de cette catégorie d’âge.
  • soutient la poursuite du financement des tests répétés dans les écoles et les entreprises. Il est d’ailleurs d’avis que la prise en charge des frais des tests répétés (trois tests maximum) devrait également s’étendre aux camps, avec ou sans nuitées, dès lors que des jeunes de moins de 18 ans y prennent part.
  • est d’avis que la prise en charge des tests liés aux manifestations validées et annoncées devraient être financée jusqu’à la fin 2021, au vu de l’organisation en cours des événements automnaux.

Le Conseil d’Etat salue donc cette adaptation de la stratégie nationale de test.


Pour le reste, le détail de la prise de position du Conseil d’Etat figure en annexe.