Retour

Foires et marchés en général

Retour

Foire et marchés dans le canton de Fribourg

Foires et marchés en général
Foires et marchés en général
Foires et marchés en général © 2018 Tous droits réservés

D'origine médiévale, les foires et les marchés se sont développés avec l'essor des villes et se sont multipliés à partir du XVIIIe siècle. Pour accueillir les marchands,  mais également des bovins, des chevaux ou des moutons les jours de foires (souvent une fois par mois), des places se multiplient dans le canton. Si ces manifestations rythment la vie commerciale, les étals sont aussi des lieux de sociabilité.

Foires et marchés sont indissociables au XIXe siècle et la marchandise qui y est vendue n'est pas toujours un indicateur fiable pour les distinguer, même si l'on a tendance à parler des « foires » lorsque les ventes sont centrées sur le bétail (voir Foire aux mouton à Jaun et en Singine), une spécificité pour laquelle Fribourg est reconnu. Au siècle suivant, certaines prennent la forme du « marché-concours » et jouent un rôle important dans la sélection des animaux. Les foires perdent de l'importance pour certains paysans lorsque les achats commencent à avoir lieu directement dans les étables.

Aujourd'hui, malgré l'évolution des modes de vente et de consommation, des marchés hebdomadaires ou bi-hebdomadaires, essentiellement alimentaires, prennnent place dans les chefs-lieux fribourgois et plus occasionnellement dans d'autres communes, comme à Rue par exemple, ou annuellement à Grandvillard (marché des artisans) ou à Morat ou à Guin (St-Martin). Durant les mois de juillet et d'août, depuis la fin des années 1980, Bulle tire son épingle du jeu avec son fameux marché folklorique du jeudi qui attire nombre de touristes et d'habitants de la région.

La plupart du temps, c'est à la police communale de se charger, entre autres, de l'attribution des emplacements, de l'encaissement, du respect des horaires, de la signalisation. Ainsi elle participe, parfois sans le savoir, à la perpétuation de la tradition.

Remarques

Aujourd'hui, selon les spécialistes, la distinction entre la « foire » et le « marché » est tenue et repose davantage sur la périodicité que sur les produits vendus. Elle dépend également de la langue (DHS).

La tradition des foires et des marchés n'est bien entendu pas typiquement fribourgeoise. Une des caractéristiques locales a longtemps résidé dans la vente et l'exportation de bétail (Didier Mottaz). Datant de plus d'une centaine d'années, le marché-concours des taureaux à Bulle reste une véritable institution.

Voir - Ecouter

RTS, 2011, 3'11: Bulle, découverte du marché folklorique qui a lieu chaque jeudi durant l'été

En relation

Les marchés dans la région de Fribourg

Auteur

Florence Bays

Traduction: Hubertus von Gemmingen

Références

Références et bibliographie

Actualités liées