Les réserves forestières servent en premier lieu à garantir un développement naturel de la forêt et à conserver sa diversité biologique et structurelle.

Réserves forestières
Service des forêts et de la faune © Tous droits réservés

Vieillir dans des réserves forestières

Le but est de maintenir une dynamique naturelle jusqu’à la décomposition des arbres ainsi que des types de forêts et des espèces animales et végétales particulières. Pour atteindre ces objectifs, il faut soit renoncer à toute intervention sylvicole (réserves forestières totales), soit favoriser certaines espèces et certains biotopes grâce à des interventions ciblées (réserves forestières spéciales). Les deux types de réserves sont parfois combinés (réserves combinées).

Les réserves forestières naturelles sont des surfaces forestières sur lesquelles aucune intervention sylvicole n’est en principe possible pendant 50 ans. Elles font l’objet d’un contrat et sont inscrites dans le registre foncier. Les réserves forestières spéciales sont des surfaces forestières faisant l’objet d’un contrat de réserve pendant 50 ans, sur lesquelles des interventions ciblées sont possibles. Ces dernières ont pour but l’augmentation de la biodiversité de ces forêts et doivent être définies dans la convention de la réserve.

Le canton de Fribourg a élaboré il y a quelques années un concept de réserves forestières. 14 réserves ont jusqu’à présent été créées, en accord avec les propriétaires, pour un total de 1164 ha.

Télécharger

Actualités liées