Les bons gestes pour préserver les animaux en cas de températures élevées et caniculaires

28 Juin 2019 -10h37

Les animaux ne sont pas épargnés en cas de fortes chaleurs. Il est important qu’ils puissent disposer d’eau et d’un espace ombragé suffisant.

Chien qui boit et se rafraîchit dans une fontaine
Chien s'abreuvant dans une fontaine © Tous droits réservés - Alle Rechte vorbehalten Pixabay

En cas de températures élevées, les animaux domestiques ainsi que les animaux de rente sont sujets, au même titre que les humains, à des problèmes de santé. Par ailleurs, au vu de la récente montée brutale des températures, les animaux n’ont pas pu s’adapter, ce qui renforce leur vulnérabilité. Le Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (SAAV) rappelle quelques bonnes pratiques à adopter pour les protéger.

  • Mettre à disposition de l’eau. En particulier si vous n’êtes pas présent chez vous durant la journée, l’eau doit être accessible librement et en quantité suffisante pour vos animaux. Pour les animaux de rente, en particulier le bétail laitier, chaque individu a besoin de plus de 50 litres d’eau par jour.
  • Donner accès à un espace ombragé. Les animaux ne doivent pas être exposés longtemps et sans protection à des conditions météorologiques extrêmes, selon les dispositions de l’Ordonnance sur la protection des animaux (OPAn). Si vous devez laisser votre animal chez vous, fermez les stores et les volets. Pour les animaux qui se trouvent sur un pâturage, l’OPAn précise qu’ils doivent avoir accès à un abri naturel ou artificiel adéquat.
  • Ne laisser en aucun cas les animaux dans les voitures, même pour quelques minutes et même si les fenêtres sont entrouvertes. Lors du transport de bétail et de volailles, il est important de veiller à bien aérer les remorques et récipients de transport et à adapter les temps de transport aux conditions des animaux. Tout déplacement superflu doit être évité.
  • Aménager les sorties pour les animaux domestiques, il est préférable d’effectuer la balade tôt le matin ou tard le soir. Le bitume est à éviter au maximum car il risquerait d’abîmer les soles des pieds. 

En dépit de l’observation de ces recommandations, un coup de chaleur peut toucher votre animal. Les symptômes d’un coup de chaleur sont un état de conscience altéré ou de léthargie, une augmentation de la température, un regard fixe, une hyperventilation, des gencives rouge vif ou violacées, de la diarrhée.

L’intervention rapide d’un vétérinaire praticien est nécessaire pour sauver un animal en hyperthermie. En attendant l’octroi des soins professionnels nécessaires, refroidissez-le en le douchant ou en mettant un linge froid sous l’animal. Ne mettez pas de glace directement sur l’animal.

Les branches de production animale particulièrement exposées à la canicule ont mis en place des mesures complémentaires et spécifiques. Le SAAV travaille de concert avec les acteurs concernés.

Actualités liées