A l’orée de ses vingt ans à la tête du Service des affaires universitaires (SAfU), Barbara Vauthey Widmer prendra sa retraite fin décembre 2020

26 Juin 2020 -13h12

Après avoir conduit le Services des affaires universitaires (SAfU) depuis le 1er février 2001, Barbara Vauthey Widmer prendra sa retraite le 31 décembre 2020. Le poste vient d’être mis au concours.

Départ à la retraite
Départ à la retraite / Ruhestand © Tous droits réservés

Après une maturité scientifique obtenue en 1977 à Wroclaw (Pologne), Mme Vauthey Widmer a acquis une licence ès lettres de l’Université de Genève en 1985 (histoire de l’art). En 1988, elle passe les examens de licence ès sciences économiques et sociales à l’Université de Fribourg. Mme Vauthey Widmer a terminé ses études en 1993 par un titre de docteur ès sciences informatiques de l’Université de Fribourg. Les expériences professionnelles de Mme Vauthey Widmer passent par le Musée d’art et d’histoire de Fribourg, où elle a été assistante scientifique, le Getty Art History Information Program de Santa Monica (Californie), où elle a participé à la création d’une base de données informatique relative aux collections de peinture, la New York University (chercheuse invitée en informatique appliquée à la linguistique), l’Université de Fribourg (assistante puis chargée de cours). Dans cette dernière, elle a été responsable de l’Euro-Guichet dès 1995, puis de Polygon, service de recherche et de relations industrielles, de 1997 à 1999. En 1999, elle quitte l’Université pour devenir coordinatrice de projets auprès de Bedag Informatik, à Berne, puis revient travailler à Fribourg dès le 1er février 2001 pour conduire le SAfU.

Les quelques points saillants qui suivent ne constituent que des exemples de l’intense activité d’analyse, de préparation, de coordination, de négociation, de ténacité, de gestion de projet, qu’il convient de porter au crédit de Barbara Vauthey Widmer dans le cadre de son activité de Cheffe de service. Dès son arrivée à la tête du SAfU, Barbara Vauthey Widmer s’est engagée activement dans le démarrage de la toute nouvelle Haute Ecole pédagogique (HEP), dont il a fallu constituer le conseil de direction (2001) avant de débuter la formation des futurs enseignantes et enseignants primaires (2002), puis préparer le dossier de reconnaissance intercantonale des diplômes. Sur le Plateau de Pérolles, les travaux sont lancés pour les bâtiments Pérolles 2 qui seront inaugurés en 2005. La Haute Ecole de santé entre dans le giron de la DICS en 2003, qu’elle quittera en 2015 pour la DEE. La Haute Ecole de travail social devient une école cantonale en 2006, également intégrée dans l’organisation de la DICS jusqu’à son transfert en 2015. Cette même année 2003, l’Université inaugure son Centre de formation continue. L’Université renforce par ailleurs sa collaboration avec son homologue bernoise en ce qui concerne les sciences de la terre. Le généreux don de feu Adolf Merkle permet d’ouvrir un Institut (AMI) dédié aux nanosciences. L’Institut de plurilinguisme est fondé en 2009. Au même moment, l’idée d’une troisième année de médecine à Fribourg se concrétise de plus en plus. Les travaux débutent en vue de ce qui deviendra le bâtiment MOSAIK, qui abrite aujourd’hui la Haute Ecole de santé et celle de travail social. Au début des années 2010, la loi sur l’Université et la loi sur la Haute Ecole pédagogique font l’objet de travaux qui aboutiront ensuite au renouvellement de ces deux bases légales organiques. En 2013, la Haute Ecole de santé se prépare à former les futurs ostéopathes. En 2014, le Centre de compétences Fritic quitte la HEP, pour se rapprocher des services de l’enseignement. La gouvernance des Hautes Ecoles au niveau suisse est modifiée en profondeur avec l’entrée en vigueur en 2015 de la loi fédérale sur l'encouragement des hautes écoles et la coordination dans le domaine suisse des hautes écoles (LEHE). En 2016, le Grand Conseil vote le décret permettant la réalisation du master en médecine à l’Université de Fribourg. Barbara Vauthey Widmer a joué un rôle important dans ces projets, et dans bien d’autres encore.

La Direction de l’instruction publique, de la culture et du sport remercie Barbara Vauthey Widmer pour son précieux engagement pour l’Etat de Fribourg. Elle aura l’occasion de la remercier plus personnellement au moment opportun. La mise au concours du poste a lieu ce jour.