Le canton de Fribourg possède huit réserves naturelles cantonales tel que la rive sud du lac de Neuchâtel, les gorges de la Singine, le lac de Pérolles, le Vanil Noir et le lac de Lussy.

Certains de ces sites protégés découlent de décisions du Conseil d’Etat ou des Directions (comme la réserve du Vanil Noir ou celle du Lac de Lussy), d’autres font l’objet d’un plan d’affectation cantonal (c’est le cas des réserves sur la Rive sud du lac de Neuchâtel ou des Gorges de la Singine) ou sont protégés par le biais d’un plan d’aménagement local.
L’un des principaux objectifs du canton de Fribourg, en matière de gestion des biotopes, est la mise sous protection de tous les objets d’importance nationale. Ces biotopes sont répertoriés dans les inventaires fédéraux.

Réserves naturelles sur la rive sud du lac de Neuchâtel

Le plan d'affectation cantonal créant les réserves naturelles sur la rive sud du lac de Neuchâtel a été approuvé par la Direction de l'aménagement, de l'environnement et des constructions le 6 mars 2002, quelques semaines avant l’ouverture de l’Expo.02. M. le Conseiller d’Etat Claude Lässer mettait ainsi un terme à une procédure qui avait débuté le 10 novembre 2000 par la mise à l’enquête publique du plan. Celle-ci avait soulevé environ 7500 oppositions et nécessité la tenue de nombreuses séances de conciliation avec les opposants, dont plusieurs communes. Mais au final, le plan et son règlement ont pu entrer en vigueur avant le début de l’exposition nationale, comme cela avait été exigé par la Confédération.

Bases légales

Ce plan d’affectation cantonal (PAC) concrétise les mesures de protection imposées par :

- l'ordonnance du 1er mai 1996 sur la protection des sites marécageux d'une beauté particulière et d'importance nationale (ordonnance sur les sites marécageux) et son inventaire
 
- l'ordonnance du 7 septembre 1994 sur la protection des bas-marais d'importance nationale (ordonnance sur les bas-marais) et son inventaire
 
- l'ordonnance du 28 octobre 1992 sur la protection des zones alluviales d'importance nationale (ordonnance sur les zones alluviales) et son inventaire
 
- l'ordonnance du 21 janvier 1991 sur les réserves d’oiseaux d’eau et de migrateurs d’importance internationale et nationale (OROEM) et son inventaire
 
- l'ordonnance du 10 août 1977 concernant l'Inventaire fédéral des paysages, sites et monuments naturels (OIFP) et son inventaire
 
Le PAC concrétise également le plan directeur intercantonal de la rive sud du lac de Neuchâtel approuvé par le Conseil d’Etat le 1er juin 1982.

Objectifs du PAC

Le PAC a pour but de conserver le paysage naturel, de préserver les écosystèmes qui le constituent, d’offrir aux espèces indigènes, en particulier à celles qui sont menacées, les conditions nécessaires à leur maintien et d’attribuer aux zones naturelles une vocation d’accueil et de sensibilisation du public. Le PAC prévoit dans ce sens un ensemble de mesures spécifiques de gestion, d’aménagement, de réglementation et d’accueil du public. 

Le PAC a été élaboré conjointement avec le canton de Vaud pour l’ensemble de la rive sud du lac de Neuchâtel car certaines de ces réserves s’étendent sur les 2 cantons et qu’il était important que ces mesures soient prises de manière cohérente et coordonnée.

Plans

Les plans des réserves naturelles peuvent être consultés auprès de la Direction de l'aménagement, de l'environnement et des constructions à Fribourg ainsi que dans les communes concernées.

Entretien des réserves

Les réserves naturelles de la rive sud du lac de Neuchâtel sont gérées par l’Association de la Grande Cariçaie.