Belfaux – La Préfecture de la Sarine prend acte de la clôture de l’instruction pénale et prolonge le mandat de la Cellule d’accompagnement de la commune

3 Septembre 2020 -15h41

Pour la Préfecture de la Sarine, la fin de l’enquête pénale concernant l’ex-boursier de la commune de Belfaux marque une étape importante pour finaliser l’enquête administrative et permettre à la commune de poursuivre son travail de restauration. Le travail de la Cellule d’accompagnement mise sur pied par le préfet en septembre 2019 porte également ses fruits. Ladite cellule poursuivra ses activités jusqu’en décembre 2020 avant d’être dissoute.

Belfaux
Belfaux © Tous droits réservés

Le 26 août 2019, informé des premiers résultats des investigations communales, le Préfet de la Sarine, Carl-Alex Ridoré, saisissait le Ministère public qui ouvrait le 27 août une procédure à l’encontre de l’ex-boursier de la Commune de Belfaux. Chargé de l’enquête administrative, Patrick Nicolet, Lieutenant de Préfet, demandera ces prochains jours accès à l’acte d’accusation rendu le 31 août 2020 par le Ministère public. Sur cette base, il déterminera si et sur quels points il convient de compléter l’enquête administrative, laquelle demeure en l’état subsidiaire et complémentaire à l’enquête pénale.

Parallèlement, le Préfet de la Sarine a reçu le 31 août 2020, le nouveau rapport intermédiaire de la cellule instaurée par décision préfectorale du 20 septembre 2019 pour accompagner la Commune de Belfaux dans les domaines de l’organisation générale, de la comptabilité, des finances, des procédures et de la communication. Placée sous la coordination de Claude Bertelletto Küng, cette cellule d’accompagnement a collaboré de manière étroite avec les autorités communales qui ont pu s’appuyer sur elle pour surmonter les uns après les autres les nombreux caps à passer pour régulariser la situation dans la commune: élaboration des budgets 2020 et 2021, élaboration du plan financier 2020-2024, bouclement des comptes 2019, mise en œuvre de la nouvelle loi sur les finances communales (MCH2) au 1er janvier 2021, recouvrement du dommage, adaptation de l’organisation et de la gouvernance communale, etc.

Dans son rapport intermédiaire, la cellule d’accompagnement constate qu’un nombre important de tâches restent à réaliser, notamment sur le plan financier et juridique, mais que la plupart des travaux devraient être bouclés d’ici fin décembre 2020. Elle constate également que la situation au sein de la commune permet d’envisager une dissolution de la structure d’accompagnement d’ici la fin de l’année. Sur cette base, le Préfet de la Sarine a décidé de prolonger, en principe une ultime fois jusqu’à fin décembre 2020, le mandat de la cellule d’accompagnement.