Bénichon 2020 – Une organisation spéciale cette année pour le maintien d’une tradition fribourgeoise

25 Aout 2020 -10h54

La Bénichon pourra avoir lieu dans la Broye cette année, sous certaines conditions. La Préfecture a défini, en concertation avec la Fédération des Jeunesses de la Broye fribourgeoise, les modalités précises à respecter pour organiser le traditionnel repas. Les bars, caves à vin, tournées villageoises et levées de danses ne sont en revanche pas autorisés.

Les produits du terroir
Produits du terroir (moutarde de Bénichon et cuchaule) © 2018 Etat de Fribourg, Grangeneuve

Le vendredi 21 août 2020, la Préfecture de la Broye, en coordination avec le comité de la Fédération des Jeunesses de la Broye fribourgeoise, a réuni un représentant de chaque société de jeunesse du district pour une séance extraordinaire. Cette rencontre avait pour but de clarifier ce qui pourra être organisé lors de la Bénichon 2020 en terre broyarde.

Les circonstances actuelles en lien avec le Covid-19 nécessitent en effet une adaptation des modalités de déroulement des manifestations. Cette rencontre (préfecture – fédération – sociétés de jeunesses) a permis un dialogue nécessaire afin que la tradition de la Bénichon puisse être perpétuée dans les meilleures conditions.

La Préfecture de la Broye a ainsi déterminé les modalités suivantes : dans un périmètre fermé de 300 places (liste des participants et traçabilité), le repas traditionnel pourra être organisé avec un débit de boissons. En revanche, les points de rencontres propices aux contacts étroits devront être évités (bars, caves à vin, tonnelles, etc.). De surcroît, les tournées villageoises et les levées des danses ne pourront pas avoir lieu cette année en raison de ce même risque de contacts trop étroits.

La Bénichon 2020 sera ainsi différente, à l’image de l’année difficile à laquelle nous sommes tous confrontés. Il est en effet nécessaire de poursuivre les efforts entamés depuis le mois de mars. La Préfecture de la Broye et la Fédération des Jeunesses estiment indispensable de prendre toutes les précautions afin d’éviter les conséquences sociales et économiques qui pourraient résulter de mises en quarantaine massives telles que celles qui ont été ordonnées dans certains districts fribourgeois la semaine dernière.