Aide d’urgence aux producteurs de betteraves sucrières

29 Janvier 2021 -08h52

Le Conseil d’Etat a accepté le principe d’une aide d’urgence accordée pendant 3 ans aux producteurs de betteraves sucrières. Les dernières récoltes, particulièrement mauvaise en raison de plusieurs maladies (syndrome de basse richesse et jaunisse) remettent en cause la poursuite de cette culture et, par effet domino, mettent en péril l’ensemble de la chaine de production du sucre suisse. Cette aide limitée dans le temps doit permettre de maintenir la production betteravière fribourgeoise et de pérenniser les livraisons à la sucrerie d’Aarberg jusqu’à ce que des solutions alternatives soient trouvées aux problèmes phytosanitaires de cette culture.

Culture de betteraves sucrières © Etat de Fribourg - Staat Freiburg / Pixabay.com

La situation actuelle des producteurs de betteraves sucrières est dramatique. Les pertes de production causées par le syndrome des basses richesses (bactéries transmises par des cicadelles) et la jaunisse virale (virus transmis par des pucerons) ont fait drastiquement baisser le rendement en tonnes et en pourcentage de sucre par hectare. Les pertes peuvent aller jusqu’à 50% avec parfois des taux de sucre de moins de 12% alors que le taux moyen est de 17,7% pour les dix dernières années. L’interdiction du « Gaucho » (insecticide) au 1er janvier 2019 et l’absence d’alternative immédiate font craindre que cette situation ne perdure.

Découragés, nombre de producteurs renoncent à la culture betteravière. Dans le canton de Fribourg, début janvier 2021, les surfaces dédiées à la betterave sucrière annoncées étaient en baisse de 22% (2020 : 1460 ha; 2021: 1'150 ha). Une baisse de la production fribourgeoise (8 % de la production suisse) met en péril la production sucrière suisse, en particulier le site d’Aarberg. Elle ferait perdre à l’agriculture fribourgeoise un savoir-faire et un débouché importants. La recherche agronomique, la perspective de nouveaux traitements et la sélection de plantes plus adaptées offrent cependant des perspectives de solutions à moyen terme.

Dans ce contexte, afin de maintenir la production betteravière fribourgeoise et de pérenniser la sucrerie d’Aarberg, le Conseil d’Etat a accepté, dans sa séance du 19 janvier 2021, d’octroyer, pendant 3 ans, une aide d’urgence. Cette aide prendra la forme d’une prime de 600 à 640 francs par hectare et par an, qui sera financée de façon paritaire par l’Etat et les betteraviers au travers d’une contribution de solidarité de 4 francs par tonne de betteraves livrées à l’industrie sucrière (4 frs l’Etat, 4 frs le producteur). Cette formule instaure une solidarité entre les producteurs plus ou moins impactés par les maladies.

L’aide cantonale n’entrera en vigueur qu’après l’approbation du dispositif par l’assemblée extraordinaire de l’Association fribourgeoise des producteurs de betteraves à sucre. Pour participer à ce programme de solidarité, chaque producteur devra s’annoncer auprès de l’Association fribourgeoise des producteurs de betteraves à sucre.