14 Juin 2021 -10h56

L'élaboration d'une politique globale de protection du climat pour le canton de Fribourg progresse. Le Conseil d'Etat a adopté le Plan Climat cantonal révisé à l'issue de la procédure de consultation publique. Pour le mettre en œuvre, il propose au Grand Conseil un crédit d'engagement de 21 millions de francs pour les cinq prochaines années (2022-2026). Le Conseil d’Etat présentera l’avant-projet d’une loi cantonale sur le climat encore cette année. La réalisation de 25 mesures anticipées du Plan Climat cantonal a déjà commencé.

L'état des lieux a été présenté aux médias lundi par trois membres du Conseil d'Etat : le président du Conseil d’Etat et Directeur de l'aménagement, de l’environnement et des constructions (DAEC) Jean-François Steiert, le vice-président du Conseil d’Etat et Directeur de l’économie et de l’emploi Olivier Curty (DEE) et le Directeur des institutions, de l'agriculture et des forêts (DIAF) Didier Castella. Les Conseillers d’Etat ont également brièvement évoqué le refus de la loi sur le CO2. Le « non » ne signifie pas que la population ne veut pas de la protection du climat, a déclaré le président du Conseil d'Etat, M. Steiert.

Le Plan Climat accueilli favorablement

Les prises de position sur le Plan Climat cantonal ont montré que la politique de protection du climat est prise au sérieux dans le canton de Fribourg. La majorité des organismes qui ont répondu à la procédure de consultation publique ont accueilli favorablement ce plan.

Des ajustements ont été apportés afin d’obtenir une version définitive améliorée, enrichie des remarques des organismes consultés. Ainsi, les objectifs et la manière d’évaluer leurs résultats ont été clarifiés. Quelques chapitres ont été complètement remaniés (p. ex. coûts de l’inaction et montants engagés hors Plan Climat cantonal).

Pour la mise en œuvre du Plan Climat, le Conseil d'Etat propose au Grand Conseil un crédit d'engagement de 21 millions de francs. Cela permettra de financer la mise en œuvre des mesures prévues au cours des années 2022 à 2026.

Des mesures anticipées en cours de réalisation

La mise en œuvre de 25 mesures anticipées définies par le Conseil d’Etat a déjà commencé en début d’année 2021. Ces actions concernent notamment la mise en réseau de biotopes, la mise en place de bornes de recharge pour voitures électriques et des projets pilotes pour lutter contre les effets d’îlots de chaleur en zones urbanisées.

Près de 500 millions pour le climat

Les trois Conseillers d'Etat ont souligné que la protection du climat n'était pas seulement prise en compte dans le nouveau Plan Climat cantonal. Des contributions significatives sont également apportées dans de nombreux autres domaines à travers différents instruments. Parmi eux, la Stratégie de développement durable, le Programme Bâtiments, le Plan sectoriel vélo ou encore la future Stratégie biodiversité et le plan d’action cantonal phytosanitaire en cours d’élaboration, jouent un rôle prépondérant.

Le Conseil d’Etat évalue à près de 500 millions de francs les montants qui devraient être engagés à l’avenir par l’Etat pour ces programmes contribuant à lutter contre les changements climatiques. Le Plan Climat cantonal permettra de structurer ces efforts et d’assurer une approche globale et coordonnée dans le canton.

Le Conseil d’Etat propose dès lors au Grand Conseil de refuser la motion populaire « 500 millions pour des mesures favorables au climat et à l’environnement dans le canton de Fribourg ». Un montant similaire est en effet déjà prévu via le budget de fonctionnement.

Une loi cantonale pour le climat

Le Conseil d'Etat présentera l’avant-projet d’une loi sur le climat qui vise à encadrer et renforcer la politique climatique du canton. Ce faisant, le Conseil d'Etat met également en œuvre la motion « Base légale pour le climat et l’environnement » approuvée par le Grand Conseil le 25 juin 2020.