Le second tour des mandats d’étude parallèles (MEP) « Concept directeur Chamblioux–Bertigny » s’est achevé à la fin du mois de février ; le collège d’expert-e-s vient de livrer son rapport de recommandations pour un développement durable du secteur

19 Aout 2020 -09h00

Le collège d’expert-e-s du concours « Concept directeur Chamblioux–Bertigny, mandats d’étude parallèles » s’est réuni en février pour débattre des propositions finales des sept équipes sélectionnées pour y participer. Les membres du collège soulignent la grande richesse des réflexions portant sur la conception d’un nouveau pôle urbain sur un territoire d’environ 80 hectares qui intègre notamment un possible développement de l’hôpital fribourgeois. Ce travail doit maintenant permettre de définir le tronçon d’autoroute à couvrir et de lancer l’avant-projet.

Projet Chamblioux-Bertigny
Projet Chamblioux-Bertigny © Tous droits réservés

Pour rappel, l’objet de cette phase d’étude (mandats d’étude parallèles selon règlement SIA 143) était d’explorer des variantes de développement urbain et paysager dans le but de pouvoir établir une vision directrice d’ensemble pour le secteur de Chamblioux–Bertigny. Cette planification de grande échelle s’inscrit dans le programme gouvernemental 2017–2021 « renforcement du centre cantonal » et s’appuie sur un crédit d’études approuvé le 23 mai 2019 par le Grand Conseil et consolidé en parallèle par les six autres partenaires du projet.

Compte tenu de la complexité de la problématique et de l’étendue des domaines à investiguer, les équipes internationales ont fait preuve d’un engagement hors-pair dans l’élaboration de propositions traitant de thèmes aussi divers que l’urbanisme, le paysage, la mobilité et bien sûr le développement durable. Dans son rapport, le collège d’expert-e-s souligne la qualité des travaux présentés et salue la diversité des réponses aux questions posées par le cahier des charges. Sur base de cet abondant matériau, des recommandations d’aménagement seront formulées pour l’aménagement progressif du périmètre selon un agenda qui reste à convenir entre les partenaires avec un aboutissement envisagé d’ici à 2050–2060.

Premiers résultats tangibles de cet exercice : figure récurrente de la plupart des propositions, un grand parc urbain devrait composer le cœur des futurs aménagements. Un développement urbain de part et d’autre du Pont de la Chassotte devrait voir le jour alors que le secteur sud-ouest du périmètre constituera un « Pôle santé et activités » avec le défi d’accueillir un éventuel transfert et le développement de nouvelles structures hospitalières et d’offrir une extension à la zone d’activités de Moncor. Mais en premier lieu, une longueur optimale et consensuelle du tronçon d’autoroute à couvrir de part et d’autre du pont de la route de la Chassotte a pu être définie d’un commun accord par tous les partenaires du projet suite aux délibérations du collège. Il s’agit d’un tronçon de 1100 mètres dont les positions exactes d’entrée et de sortie de l’ouvrage doivent encore être précisées. Un mandat en ce sens est donné à l’Ingénieur cantonal pour lancer les études d’avant-projet. Les propositions peuvent être consultées sur le site internet de l’Etat (www.fr.ch/chamblioux) ; une exposition des travaux accompagnés des recommandations d’aménagement sera organisée cet automne.