A qui s'adresser en cas de difficultés dans le couple?

En cas de difficultés dans le couple, il est parfois nécessaire que les conjoint·e·s, partenaires enregistré·e·s ou encore concubin·e·s fassent appel, ensemble ou séparément, à une tierce personne: une proche connaissance, un·e médecin, un·e assistant/e social/e, un·e psychologue, un prêtre ou un-e pasteur-e, pour faire le point ou renouer le dialogue.

Séparation, divorce
Séparation, divorce © Tous droits réservés

Des institutions, telles que les services de consultation conjugale, de médiation ou encore de consultation juridique ainsi que les avocat-e-s, sont en mesure d’apporter une aide professionnelle et efficace.

Pour des conseils sociaux

  • Les services de consultation conjugale répondent aux problèmes des couples en difficulté. Les couples – mariés, partenariés ou non – peuvent y faire appel ensemble ou séparément. Cette démarche peut aboutir soit à un nouvel équilibre du couple, soit à l’acceptation du statu quo, soit à une décision de séparation, de divorce ou de dissolution du partenariat enregistré.
  • Les services de médiation familiale proposent la possibilité aux couples, mariés, partenariés  ou non, avec ou sans enfants, soit de se séparer ou de divorcer en privilégiant la communication, soit éventuellement de se réconcilier. La médiation familiale permet d'aborder différentes questions liées à la séparation, au divorce ainsi qu'à la dissolution du partenariat enregistré (enfants, finances, logement, etc.) et vise l'élaboration d'une convention acceptable pour les deux parties, tout en respectant les exigences légales.
  • L’Institut de recherche et de conseil dans le domaine de la famille de l’Université de Fribourg propose des consultations et thérapies conjugales.
  • Fribourg pour tous - informations générales gratuites et sans rendez-vous. Une écoute anonyme et confidentielle. Des explications dans les démarches administratives. Une aide personnalisée en fonction des besoins de la personne. Une orientation vers les services spécialisés.
  • Le Centre de Consultation et Thérapie de l'Institut de Recherche et de Conseil dans le Domaine de la Famille propose un service de conseils juridiques au travers d'entretiens individuels et personnalisés. Ce service s'adresse principalement aux personnes consultant pour des questions relatives aux droits de la famille au sens large. La consultation n'offre qu'une première explication juridique pour un prix de 50 francs. Cependant, si l'intervention d'une autorité, d'un service de médiation, d'un·e avocat·e s'avère nécessaire, les contacts appropriés seront facilités.

Pour des conseils juridiques

Le recours à un·e professionnel·e du droit, qui se limite parfois à un seul entretien, permet à la personne concernée (ou au couple s’il s’entend) d’agir en toute connaissance de cause et de choisir parmi les différentes options existantes celle qui correspond le mieux à ses intérêts propres.

  • L’avocat-e est un·e spécialiste des questions juridiques et peut conseiller l’un des conjoint·e·s, partenaires enregistré·e·s ou encore concubin·e·s ou le couple en difficulté. En cas de procès, il/elle défendra les intérêts de celui ou celle qui lui aura confié sa défense. Lors d'un divorce ou de dissolution du partenariat enregisté, les époux ou partenaires qui s'entendent ont la possibilité de mandater un·e avocat·e en commun.
    En cas de ressources insuffisantes pour couvrir les dépenses d'un procès (frais d'avocat·e et de justice), il est possible obtenir l’assistance judiciaire (l’avocat-e en fera la demande pour la personne concernée, raison pour laquelle il faut en informer immédiatement l'avocat·e).
  • La permanence juridique des avocat-e-s  offre une consultation (20 min) pour un prix modique de 30 francs, ce qui permet de répondre à une question précise mais pas de traiter le cas dans son entier. La consultation juridique est assurée par les membres de l'Ordre des avocats fribourgeois.

Documents

Actualités liées