Retour

Tambours des votations

Retour

Tambours des votations à Morat

Les Tambours des votations (Morat)
Tambours des votations
Tambours des votations © 2018 Tous droits réservés

Les dimanches de votations et d'élections, à l'heure d'ouverture du bureau de vote, un groupe de tambours, qui peut aller de deux à six ou huit, se déplace à travers la vieille ville de Morat et se rend au local de vote (l'école devant la ville) pour rappeler le devoir citoyen à la population. Le groupe, dont la taille est variable selon les années, se retrouve devant la maison « Rübenloch » et marche en battant le tambour jusqu'au local de vote dans l'école. Cette coutume n'a gardé qu'un caractère symbolique depuis l'introduction du vote par correspondance.

Il faut remonter aux débuts de la Société des tambours de Morat pour trouver quelques mentions dans les procès-verbaux  puis dans les livres de comptes (depuis 1934) où il apparaît que la ville paie un forfait de 10 francs à la société pour cette prestation. En 1936, une description détaillée figure au rapport annuel : « ... le 3 décembre ont eu lieu les élections cantonales. A onze heures du matin et à une heure de l'après-midi nous avons joué du tambour à travers la vieille ville puis, à quatre heures, nous avons fini autour d'un verre de vin et d'une saucisse à l'auberge Ringmauer. »

Le tambour des votations a été expressément mentionné durant des décennies dans les statuts de la Société des fifres et tambours. Depuis la dernière modification, les statuts fixent simplement une obligation faite aux membres de participer à toutes les activités de la société ; la prestation du jour des votations y est implicitement incluse puisqu'elle figure dans le programme annuel. La tradition est reconnue aussi bien par les tambours que par les instances de la Ville, celle-ci leur accordant un subside annuel au sens d'un mandat de prestations pour diverses interventions. On peut en déduire que la pratique est antérieure à la fondation de cette société (le 19 mars 1932). A ce moment-là, il est fait mention d'une ancienne société de tambours et on en trouve aussi l'évocation dans le journal Murtenbieter quand celui-ci parle, le 29 juin 1932, d'une « renaissance » de la société. On peut supposer que la société précédente remplissait les mêmes fonctions, dont la tâche de rappeler leurs devoirs aux citoyens les dimanches de votation.

En relation

Association suisse des tambours et fifres

Union romande des sociétés de tambours, fifres et clairons

 

Références

Références et bibliographie

Auteur

Alain Grandjean

Traduction: Isabelle Raboud-Schüle

Actualités liées