Ferme-école de Grangeneuve : une installation-pilote de biogaz afin de doubler l’efficacité du lisier de bovin

9 Décembre 2019 -07h11

Grangeneuve, l’Institut agricole de l’Etat de Fribourg et la Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires (HAFL) souhaitent jouer un rôle de pionnier dans les énergies renouvelables, en installant un système de biogaz qui devrait doubler l’efficacité méthanogène du lisier de bovins près de la future ferme-école laitière. Après la phase de test, l’installation-pilote sera mise en route durant l’année 2021. Grangeneuve et la HAFL veulent ainsi devenir une référence en la matière.

Photo montrant l'installation de biogaz
Biogaz Grangeneuve © Tous droits réservés - Grangeneuve, Institut agricole de l'Etat

Le Conseil d’Etat a donné son aval au projet qui s’inscrit dans la stratégie énergétique 2050, acceptée par le peuple, avec la sortie du nucléaire et la production d’énergies renouvelables. Le prototype de biogaz, qui sera installé sur le site de Grangeneuve, participe à la production d’énergies renouvelables en valorisant la biomasse agricole en énergie. Le canton de Fribourg a dégagé une enveloppe de 1,3 million de francs pour réaliser le projet.

Le lisier et le fumier représentent une grande source utilisable et durable de biomasse agricole. La valorisation énergétique de ces matières est connue et les agriculteurs fribourgeois s’y intéressent principalement au travers d’installations de biogaz agricoles. Grangeneuve étant actif dans l’enseignement et la vulgarisation, c’est non sans intérêt que l’institution souhaite au mieux répondre à la demande des exploitations agricoles. L’installation -pilote a pour but de doubler la production énergétique du lisier de bovin, par le biais d’une installation de prétraitement thermique de la biomasse.

Outre la HAFL, le projet de biogaz est mené en partenariat avec Oekostrom Schweiz (la coopérative des exploitants de biogaz agricole en Suisse) et le Service de l’énergie du canton de Fribourg. L’installation de biogaz est orientée principalement sur l’autoconsommation et le développement de nouvelles valorisations de l’énergie. Elle devrait produire 250’000 kWh d’électricité et couvrir ainsi 15% des besoins du site de Grangeneuve. Enfin, l’installation produira 340’000 kWh de chaleur et permettra de réduire les émissions de méthane dont l’effet de serre est 25 fois plus grand que celui du dioxyde de carbone (CO2).L’installation-pilote sera construite en 2020 pour une mise en route prévue en 2021.

Par ailleurs, le toit de la future ferme-école laitière sera équipé de panneaux photovoltaïques, qui couvriront les 20% des besoins de Grangeneuve. Groupe E Greenwatt SA, filiale de Groupe E, sera propriétaire des équipements et Grangeneuve achètera le courant produit. L’économie escomptée grâce à l’autoconsommation du courant photovoltaïque est de 500’000 francs sur vingt ans. Entre le biogaz et l’énergie photovoltaïque, l’autoconsommation électrique totale de Grangeneuve sera de l’ordre de 35%.