Tests répétitifs à large échelle dans les classes terminales et le personnel des écoles du S2

Plus de 1500 étudiant-e-s des classes terminales du post-obligatoire auront la possibilité de se faire tester une fois par semaine durant le mois de mai. Le personnel des écoles pourra, quant à lui, prolonger l’expérience jusqu’à la fin de l’année scolaire. Il s’agit de repérer à un stade précoce les personnes positives au COVID-19 et asymptomatiques pour éviter les quarantaines individuelles et collectives susceptibles de perturber la préparation et la passation des examens de fin de formation.

Dans le sillage de la stratégie de dépistage du coronavirus décidée par la Confédération, le canton de Fribourg a complété sa stratégie et offre depuis le 19 avril dernier la possibilité d’introduire des tests répétitifs à grande échelle sur des personnes asymptomatiques dans divers domaines.

L’organisation de tests préventifs et réguliers dans les écoles fait partie de cette stratégie. La Direction de l’instruction publique, de la culture et du sport (DICS), par le service de l’enseignement secondaire du deuxième degré (S2), a décidé d’organiser des tests répétitifs dans les classes terminales (4e année de maturité gymnasiale, maturité spécialisée pédagogie, 3e année d’école de culture générale, 3e année d’école de commerce et classes passerelle) ainsi que pour le personnel des écoles du S2. Ce projet concerne environ 1515 élèves répartis dans 71 classes de 5 écoles ainsi que 650 membres du personnel enseignant ou administratif.

Les tests préventifs sous forme de tests salivaires (pooling) seront effectués une fois par semaine pendant le mois de mai pour les élèves et jusqu’à la fin de l’année scolaire pour le personnel et traités par le laboratoire du Centre de compétence fribourgeois SICHH. Les tests répétitifs sont destinés à détecter à un stade précoce les cas de contaminations asymptomatiques et à briser ainsi les chaînes d'infection. Cela permettra de limiter le nombre des quarantaines pour les élèves et le corps enseignant, de renforcer la protection sanitaire et de permettre aux examens finaux de se dérouler dans de bonnes conditions.

La pertinence des tests préventifs dans les classes de terminale et auprès du personnel des écoles du S2 sera évaluée et les résultats intégrés dans la stratégie de tests qui est en cours d’élaboration par la DICS. Dans l’intervalle, les tests à large échelle en cas de flambée dans les écoles primaire, celles du cycle d’orientation et du S2 pourront toujours être organisés par le Service du médecin cantonal.

Pour la formation professionnelle, la Direction de l’économie et de l’emploi (DEE) et la Direction des institutions, de l’agriculture et des forêts (DIAF) préparent également un concept de tests préventifs à large échelle pour les classes terminales. Une communication ad hoc suivra.

Publié par  Direction de l'instruction publique, de la culture et du sport

Dernière modification : 29/04/2021