Prévention du sexisme, de la discrimination ou de l’abus de pouvoir

Dans les écoles du S2, aucun comportement sexiste ou discriminatoire, aucun abus de pouvoir ne saurait être toléré. Les écoles sont, et doivent rester, des lieux de dialogue et d’échange offrant des espaces où chacun se sent en confiance et en sécurité : si ce n’est pas le cas, l’élève qui rencontre un problème doit pouvoir trouver la bonne personne à qui s’adresser. Voilà le but principal de ces informations. Celles-ci sont le résultat des réflexions d’un groupe de travail mis en place en début 2021 par le service de l’enseignement secondaire du deuxième degré comprenant des personnes représentant les directions d’école, le service de médiation, le service psychologique du S2, le personnel enseignant et les élèves. Il est important pour nous de détecter les problèmes et de contribuer à leur résolution.

A qui puis-je m’adresser ?

Vous avez vécu une situation qui vous a dérangé-e ou blessé-e ? Alors n’hésitez pas à en parler! Plusieurs personnes sont à votre disposition.

A l’intérieur de l’école :

  • Votre professeur-e de classe ou un-e enseignant-e en qui vous avez particulièrement confiance
  • Une personne du service de la médiation
  • Un membre de la direction de l’école

A l’extérieur de l’école :

Je souhaite en parler avec quelqu’un d’extérieur à l’école

Pour les cas de sexisme, de discrimination ou d’abus de pouvoir, une permanence téléphonique spéciale (Hotline 026 300 71 00) est assurée le mardi de 12 à 14 h et le vendredi de 12 à 14 h. 

De plus, le service du Conseil psychologique du S2 est là pour vous écouter et vous conseiller si vous le souhaitez (T. 026 300 70 41). Un contact par mail est aussi possible (conseilpsychologique@unifr.ch). Le service du Conseil psychologique vous orientera sur les procédures ou les instances qui sont à votre disposition.

Vous pouvez certes rester anonymes, mais le but de ce service est de vous donner des conseils personnalisés lors de rencontres individuelles. Il va de soi que vos données personnelles sont traitées de manière confidentielle et ne sont transmises à personne.

Je souhaite témoigner anonymement

Vous avez la possibilité d’utiliser le formulaire en ligne ci-dessous si vous souhaitez déposer un témoignage anonyme. Il est clair qu’étant anonyme, votre témoignage ne pourra pas servir à traiter un cas particulier (c’est avec les personnes indiquées plus haut qu’il faut prendre contact si cela est votre intention). En revanche, ce formulaire permettra l’établissement de rapports quantitatifs anonymes (nombre de témoignages, lieu, etc.) qui seront transmis à la commission du conseil psychologique du S2 ainsi qu’aux directions des écoles. Ces instances les analyseront et détermineront les éventuelles mesures générales à prendre, telles que formations continues ou autres activités de prévention.

Formulaire pour déposer un témoignage

Dénonciation

Les élèves peuvent sans crainte se confier aux enseignant-e-s, à la direction de l’école ou aux personnes ressources ( « A qui puis-je m’adresser ? »). La démarche peut être individuelle ou collective. Si cela ne suffisait pas, les parents de l’élève ont la possibilité de déposer plainte contre les actes d’un enseignant ou d’une enseignante auprès de la direction de l’école. Dès que l’élève est majeur, il peut déposer plainte lui-même.

Un recours à la DICS est toujours possible si la plainte devait être déclarée irrecevable par la direction de l’école. En fonction de la gravité du cas, la DICS peut ouvrir une procédure administrative au sens de la législation sur le personnel de l’Etat.

Toute dénonciation nécessite une levée d’anonymat afin de lancer les procédures d’investigations. La confidentialité est toutefois garantie et le service psychologique peut vous conseiller pour ces démarches.

Rôle de la Commission du conseil psychologique du S2

La commission du conseil psychologique se compose des psychologues du S2 et de personnes représentant les directions des écoles, la médiation, le personnel enseignant, les associations de parents et les élèves.

Sur la base des formulaires anonymes et des retours d’expérience de la part de la Hotline et des psychologues du S2, un rapport annuel est remis à la commission du conseil psychologique du S2.  Cette commission l’analyse et peut faire à l’intention des directions des écoles des propositions de mesures, telles que formations continues ou autres activités de prévention.