Retour
Promenade en forêt
Promenade en forêt © Tous droits réservés - Pixabay/CCO

Les forêts fribourgeoises 20 ans après Lothar

Promenade en forêt
Promenade en forêt © Tous droits réservés - Pixabay/CCO

11 Juin 2019 - 11h19

Les 26 et 27 décembre 1999, des vents violents balayent l’Europe avec une force inouïe touchant de plein fouet le Plateau suisse et le canton de Fribourg. Des milliers d’hectares de forêts sont à terre. Ce désastre a fortement marqué le monde forestier mais aussi la population. Comment se portent nos forêts 20 ans plus tard ? Comment ont-elles évolué ? A l’ère du changement climatique, comment sont-elles préparées à affronter de nouveaux événements tels que tempêtes, sécheresse à répétition, maladies, etc… ? Le Service des forêts et de la nature (SFN) propose plusieurs actions, excursions et expositions pour informer la population fribourgeoise.

L'ouragan Lothar qui a dévasté l’Europe a coûté la vie à 14 personnes en Suisse; 15 autres sont mortes en déblayant les forêts dévastées. Des milliers d’hectares de forêts ont été mis à terre dans le canton de Fribourg.

Comment se portent nos forêts 20 ans plus tard ? Comment ont-elles évolué ? A l’ère du changement climatique, comment sont-elles préparées à affronter de nouveaux événements tels que tempêtes, sécheresses à répétition, maladies etc..? A toutes ces questions, les spécialistes de la forêt ne peuvent donner de réponses absolues. Toutefois, le Service des forêts et de la nature (SFN) peut tirer un bilan objectif du travail accompli depuis 20 ans afin de reconstruire les surfaces forestières détruites. Les importants investissements consentis en son temps par les pouvoirs publics pour gérer la crise causée par « Lothar » méritent qu’on en fasse le bilan. Ces investissements ont manifestement eu un impact très favorable sur la qualité de nos forêts aujourd’hui. L’ouragan a également engendré de nombreux changements en forêt :

  • La composition des forêts a évolué vers un état plus proche de la nature. Les feuillus ont largement remplacé les résineux en plaine. La structuration étagée des forêts avec des arbres de toutes tailles et de tous âges permet une meilleure résistance aux vents mais aussi à la sécheresse.
  • Le chêne et  d’autres essences ont été plantés : une forêt mélangée est gage d’une meilleure résilience au changement du climat en cours.
  • Plusieurs surfaces dévastées n’ont pas été exploitées permettant à la nature d’évoluer librement selon les processus de décomposition du bois et de régénération naturelle. Une multitude d’insectes menacés d’extinction notamment xylophages (insectes se nourrissant de bois) ont pu s’y développer. Ces milieux forment des niches écologiques très riches en biodiversité.
  • La sécurité au travail a été fortement améliorée et sa pénibilité allégée par l’introduction d’une mécanisation adaptée. Ces méthodes de récolte ont permis également un travail plus rationnel.

L'évolution de la forêt est marquée par une grande inertie (lent développement): c’est donc un travail de longue haleine qui attend encore les propriétaires forestiers et les milieux professionnels.

La forêt face au changement du climat
Les spécialistes du SFN peuvent également, avec les connaissances scientifiques actuelles, anticiper certains effets du changement climatique. La vie d’un arbre s’étalera dans bien des cas sur plusieurs siècles. Il est donc primordial d’anticiper le climat de demain. Dans ce sens, une analyse des opportunités pour adapter la composition et la structure de nos forêts est nécessaire afin d’accroître leur résistance et surtout leur résilience face aux conditions écologiques futures.

Certaines essences phares telles que l’épicéa, largement planté au siècle passé en plaine, auront du mal à survivre. Cela aura un impact au niveau de l’économie forestière qui devra également procéder à une évolution, pas seulement en forêt mais aussi dans les processus industriels de mise en valeur du bois. Le chêne mais aussi d’autres essences plus résistantes à la sécheresse feront leur apparition. La gageure des forestiers sera d’assurer que la forêt puisse toujours  remplir ses différentes fonctions contribuant au bien-être de notre société. La forêt protectrice contre les avalanches, les chutes de pierres ou encore les laves torrentielles, la forêt d’accueil du public, celle de production de bois fournissant des matériaux au bilan CO2 favorable ou encore la forêt comme milieu riche en biodiversité végétale ou animale, sont autant de défis à relever tout en assurant leur conservation. Dans un autre domaine, le bois-énergie a une belle carte à jouer dans cadre de la réduction des émissions de CO2. Son potentiel est encore largement sous-exploité dans notre canton.       

Actions de commémoration en 2019
Vingt ans, une génération pour l’homme, un bref épisode pour la forêt il était temps d’établir un petit bilan. Pour ce faire, le SFN organise plusieurs actions au niveau cantonal afin d’informer la population et les députés de l’état de nos forêts mais aussi sur les chances et menaces qui la régissent. Quatre types d’actions ont été retenus :

 

Action

Public cible

Objectif

1

Sortie du Grand Conseil

Politiciens fribourgeois

Implications-changements induits par la tempête
Pertinence des investissements - reconnaissance 
La forêt face au changement climatique

2

Excursions publiques

Tout public

Résultats de la reconstitution - régénération des forêts détruites
Perception différente du temps forêt / homme
Chances et menaces des forêts de demain

3

Exposition itinérante

Tout public

Sensibiliser le public à l'évolution de la forêt, présenter une image positive et émotionnelle de la forêt en phase de régénération

4

Série d'été :
La Liberté
Freiburger Nachrichten

Tout public

a) les changements climatiques;

b) l'utilisation du bois et le bois-énergie;

c) la sylviculture et l'exploitation de la forêt;

d) la biodiversité en forêt et les réserves forestières;

e) les structures forestières ;

f) l'impact sur le paysage.

 

Programme des manifestions

 

Panneaux informatifs en forêts

Actualités liées