Covid-19 : le Conseil d’Etat répond positivement au mandat de députés en faveur d’une prime pour remercier le personnel

13 Juillet 2020 -15h23

Lors de sa séance du 29 juin 2020, le gouvernement fribourgeois a décidé de proposer au Grand Conseil d’accepter partiellement le mandat « Prime pour le personnel de l’Etat au front dans la lutte contre le Covid-19 : un merci directement profitable à notre économie ». A cet effet, il prévoit d’allouer un montant d’un million de francs en faveur des collaborateurs et collaboratrices de l’Etat engagé-e-s dans la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Covid-19
Covid-19 © Tous droits réservés

Compte tenu de la situation exceptionnelle vécue depuis mars en raison de la pandémie de Covid-19, le Conseil d’Etat s’engage à allouer un montant d’un million de francs en faveur du personnel de l’Etat. Il propose ainsi au Grand Conseil d’accepter partiellement le mandat déposé le 24 avril dernier par des députés qui demandent une prime de reconnaissance symbolique pour tout le personnel de l’Etat particulièrement engagés dans la lutte contre le Covid-19. Selon la proposition du gouvernement fribourgeois, le cercle des bénéficiaires de cette reconnaissance sera défini ultérieurement, après analyse. La nature de cette reconnaissance fera aussi l’objet d’une détermination du Conseil d’Etat. Une possibilité pourrait être l’utilisation de kariyon.ch, la plateforme de soutien aux commerçants locaux qui permet d’acquérir des bons à faire valoir auprès des commerces, restaurants et services touchés par la crise.

Le Conseil d’Etat salue l’engagement de l’ensemble de ses collaboratrices et collaborateurs durant la crise liée à la pandémie de Covid-19. Plus que jamais, l’Etat-employeur a pu compter sur son personnel pour protéger la population fribourgeoise et garantir les prestations du service public, en particulier le personnel du domaine des soins et de la protection de la population qui a fourni un travail remarquable. Il relève également que de nombreux autres employé-e-s de la fonction publique ont été et sont encore à ce jour fortement sollicité-e-s par cette situation inédite.