Retour
Jean-Pierre Siggen
Jean-Pierre Siggen © 2018 Tous droits réservés

Jean-Pierre Siggen, Vice-président, Conseiller d'Etat

Jean-Pierre Siggen
Jean-Pierre Siggen © 2018 Tous droits réservés

Présentation de Jean-Pierre Siggen, Vice-président, Conseiller d'Etat, Directeur de l'instruction publique, de la culture et du sport

  • né en 1962, de Chalais
  • lic. iur. et lic. rer. pol.
  • domicilié à Fribourg
  • en fonction depuis 2013
  • parti démocrate-chrétien
  • marié avec Paulette Siggen-Buchmann, trois enfants
  • activité antérieure : directeur de l'Union patronale du canton de Fribourg

 

Responsable de la

Direction de l’instruction publique, de la culture et du sport DICS
Rue de l'Hôpital 1
1701 Fribourg
Plan de situation
T +41 26 305 12 06
F +41 26 305 12 14
Contact

Suppléant: Jean-François Steiert

Jean-Pierre Siggen est président de la Délégation pour les infrastructures sportives

Registre des Liens d'intérêts
Services de la DICS

 

Eléments biographiques

Jean-Pierre Siggen, né le 1er juin 1962 à Sion, est une personnalité politique fribourgeoise, membre du parti démocrate-chrétien.

Il passe son enfance dans les environs de sa ville natale et effectue sa scolarité au collège sédunois des Creusets, avant de poursuivre ses études à l’Université de Lausanne où il obtient successivement une licence en droit (1986) et une licence en économie politique (1989). Il est alors engagé à Berne en tant que secrétaire patronal (1989) puis vice-directeur (1995-1997) de l’Union suisse des arts et métiers (USAM) où il travaille successivement dans le domaine des relations extérieures puis des affaires sociales.

C'est pour se rapprocher de son lieu de travail à Berne qu’il s’installe en 1992 à Fribourg. Il officie ensuite comme conseiller pour les questions économiques et sociales auprès du conseiller fédéral Flavio Cotti (1997-1999) et de conseiller pour les affaires du Conseil fédéral de son successeur Joseph Deiss (jusqu’en 2000). Il est ensuite nommé directeur de l’Union patronale du canton de Fribourg (2000-2013), charge à laquelle s’ajoute le poste de secrétaire général adjoint de la Fédération des entreprises romandes (2007-2013).

En parallèle à son parcours professionnel, Jean-Pierre Siggen prend des engagements politiques : il exerce la présidence du PDC de la ville de Fribourg (2005-2010) et la vice-présidence du parti cantonal (2005-2006). Élu depuis peu au Conseil général de la ville de Fribourg (mars 2006), il se présente une première fois à l’élection au Conseil d’État. S’il échoue à se faire élire à l'exécutif, il accède au Grand Conseil (2006-2013) où il prend dès ses débuts la présidence du Club économique (jusqu’en 2012). Il est désigné chef du groupe PDC en 2009.

Il brigue une nouvelle fois le Conseil d’État en 2013 à l’occasion du départ en cours de mandat de sa collègue de parti Isabelle Chassot. Lors de cette élection complémentaire, il est principalement opposé au candidat socialiste Jean-François Steiert ; au bénéfice d’une entente des partis bourgeois, il s’impose avec une courte avec une courte majorité. Assermenté le 12 décembre 2013, il reprend la Direction de l’instruction publique, de la culture et du sport (DICS).

Dans ses fonctions, Jean-Pierre Siggen poursuit dans un premier temps les travaux initiés par Isabelle Chassot en menant notamment à terme la réforme de la loi scolaire et de la loi sur l’université. Les révisions de la loi sur la Haute école pédagogique (HEP) ainsi que de la loi sur l’enseignement spécialisé sont également poursuivies sous sa responsabilité. Conformément à une décision prise avant son entrée en fonction, son département se voit privé de la responsabilité de la Haute école de santé et de la Haute école de travail social qui sont regroupées dès le début de l’année 2015 avec l’ensemble des hautes écoles spécialisées dans une structure unique (HES-SO//FR) et placées sous l’égide de la Direction de l’économie.

Actualités liées