Ces ruisseaux servent à l’élevage de truites entre le stade d’alevin (quelques jours après l’éclosion) jusqu’à l’estivaux (individus de moins d’un an) ou juvéniles de 1+ (individus âgés de plus d’un an et de moins de deux ans).

Alevinage SFF
Alevinage © Tous droits réservés - Sébastien Lauper

Principe

Les alevins sont achetés à des piscicultures en fonction notamment de l’origine des géniteurs par bassin versant et de l’origine génétique.

  1. Au printemps les alevins de truites fraîchement éclos sont mis à l’eau dans des petits cours d’eau. Ils peuvent ainsi se développer dans des conditions optimales.
  2. Ils sont repêchés durant l’hiver suivant et sont remis à l’eau dans des plus grandes rivières où la pêche est ouverte. Le but de cette pratique est de diminuer les pertes entre l’éclosion et le stade juvénile, période très sensible pour les poissons, tout en maintenant des instincts sauvages, notamment au niveau de la prise de nourriture.
  3. Ils passeront encore entre 2 et 3 ans dans les cours d’eau ouverts à la pêche avant d’atteindre la mesure. Ils pourront alors être pêchés à la ligne avec un permis.

Aucune nourriture externe n’est donnée durant tout le développement, seule la nourriture présente dans le ruisseau est consommée par les jeunes truites. Les ruisseaux d’élevage sont sélectionnés en fonction de la réussite entre le nombre d’alevins mis à l’eau et le nombre de juvéniles repêchés plus tard. Certains ruisseaux ne doivent pas être utilisés pour l’élevage :

  • lorsque la migration et la reproduction de truites sont possibles ;
  • lorsqu’il y a une population d’espèces rares comme par exemple la salamandre tachetée ou l’écrevisse à pattes blanches.

L’exploitation des ruisseaux d’élevage nécessite beaucoup de temps et de main-d’œuvre. Ils sont exploités soit par des sociétés de pêche soit par l’Etat. Les ruisseaux d’élevage de l’Etat sont généralement utilisés pour le repeuplement des ruisseaux ouverts à la pêche qui ont subi des pollutions par exemple. Parfois ils ne sont pas pêchés durant plusieurs années. De nombreux ruisseaux d’élevage ont été abandonnés ces dernières années, seuls les ruisseaux ne présentant pas de conflits avec d’autres espèces ou avec la reproduction naturelle et de bonne qualité à cette pratique ont été maintenus.

Formulaires à télécharger

Veuillez retourner les formulaires ci-dessous soit 

  • par mail:          sfn.secretariat@fr.ch 
  • par courrier:    Service des forêts et de la nature
                             Rte du Mont Carmel 1
                             Case postale 155 
                             1762 Givisiez

⇒ Retour à la page d'accueil du Secteur faune, biodiversité, chasse et pêche
 Retour à la page milieux aquatiques

⇒ gardes-faune

Contacts

Pour toutes questions ou compléments d'information, veuillez prendre contact par courriel à l'adresse:
SFN.faune@fr.ch

Actualités liées