Une nouvelle juge itinérante

18 Mai 2021 -17h01

Le Grand Conseil a élu une nouvelle juge itinérante, qui sera notamment chargée de suppléer les magistrats romands et alémaniques prenant part aux travaux de mise en œuvre du programme e-Justice. Ce poste, limité à une durée de trois ans, sera occupé par Nadine Aebischer.

Elections Judiciaires | Wahlen in richterliche Funktionen © Tous droits réservés - IT| Secrétariat du Grand Conseil

La mise en œuvre du programme e-Justice – élément central de la modernisation des institutions judiciaires fribourgeoise – implique la participation active de magistrats, qui ne seront dès lors plus en mesure de se consacrer entièrement à leur mission première. Les tribunaux faisant face, depuis plusieurs années, à une surcharge de travail chronique, il n’était pas envisageable de reporter les affaires sur les juges en place. Raison pour laquelle il a été décidé de créer, pour une durée de trois ans, un demi-poste de juge itinérant, dont le titulaire sera essentiellement appelé à suppléer les magistrats participant au développement du programme e-Justice.

Sur proposition du Conseil de la magistrature et de sa Commission de justice, le Grand Conseil a, ce mardi 18 mai, élu à ce poste Mme Nadine Aebischer. Formée à l’Université de Fribourg, titulaire d’un brevet d’avocate, elle exerce actuellement en qualité de greffière auprès du Tribunal civil de Genève. Agée de 33 ans, Mme Aebischer est de langue maternelle française et parle couramment l’allemand et le suisse allemand. Elle sera ainsi à même d’apporter son soutien aux différentes autorités judiciaires du canton, qu’elles soient francophones ou germanophones.

Fonctions judiciaires non professionnelles

Le Grand Conseil a également élu les personnes suivantes :

Michel Seewer, assesseur (compétences en psychologie) à la Justice de paix de la Singine (83 voix sur 90 bulletins rentrés) ;

Jean-François Bard (73 voix sur 79 bulletins rentrés) et Jean-François Bonfils (77 voix sur 84 bulletins rentrés), assesseurs (gestion des biens – contrôle des comptes) à la Justice de paix de la Glâne.