Une semaine d’action principalement en ligne pour célébrer 10 années de prévention du racisme

10 Mars 2021 -10h00

La pandémie n’aura pas raison de la Semaine contre le racisme cette année. Mais cette dixième édition – qui marque aussi dix années d’engagement de l’Etat dans la prévention du racisme – se déroulera principalement en ligne. L’événement-phare initialement prévu cette année – une exposition au Musée d’art et d’histoire de Fribourg – est quant à lui reporté à 2022.

Illustration Semaine contre le racisme 2021 © Etat de Fribourg - Staat Freiburg - Nidonite

Les différents partenaires associatifs et institutionnels du Bureau de l’intégration des migrant-e-s et de la prévention du racisme (IMR) ont fait preuve d’imagination cette année pour proposer, dans le cadre de la 10e Semaine contre le racisme, des manifestations compatibles avec les restrictions sanitaires. La programmation, quelque peu réduite par rapport aux ambitions initiales, fera ainsi la part belle à une majorité d’événements en ligne : podcast autour des discriminations intersectionnelles, librairie humaine, cours, atelier d’empowerment et autres conférences-débats permettront d’approfondir via écrans interposés les différentes facettes du racisme.

Mais un certain nombre d’événements auront également lieu en présentiel, à Fribourg, Villars-sur-Glâne, Marly, Estavayer-le-Lac, Hauterive ou Bulle, notamment à destination des enfants et des jeunes, dans le cadre scolaire ou les centres d’animation socioculturelle. L’ensemble du programme s’étendra du 12 mars au 16 avril. Quant à ce qui devait être l’événement-phare de cette édition, l’exposition « Nous et les Autres : des préjugés au racisme » prévue au Musée d’art et d’histoire de Fribourg, il est reporté à 2022 pour permettre une valorisation optimale, notamment en terme de médiation culturelle.

Cette 10e édition de la Semaine contre le racisme marque également les dix ans de l’engagement de l’Etat de Fribourg dans la prévention du racisme. Avant la première édition organisée en 2012 par l’ensemble des cantons latins, ce champ d’action était en effet encore inexploré, le jeune IMR s’étant jusque-là surtout concentré sur le développement de la politique d’intégration des migrant-e-s. Depuis lors, la prévention du racisme gagnera année après année en substance. Dès 2014, elle constituera un pan à part entière du Programme d’intégration cantonal élaboré conjointement avec la Confédération. Puis, dès 2016, la Direction de la sécurité et de la justice confiera un mandat à Caritas Suisse, département Fribourg, pour créer un service de consultation destiné aux personnes confrontées à des situations de discrimination raciale, intitulé « se respecter ». Enfin, ces dernières années, L’IMR s’est attaché à renforcer le réseau des partenaires actifs dans la lutte contre le racisme, mais aussi à mettre sur pied des formations destinées aux structures concernées des collectivités publiques.

« A une époque où la question des discriminations raciales a gagné en importance dans le débat public au niveau mondial, l’Etat de Fribourg se doit d’être exemplaire et de contribuer à prévenir toute discrimination, dans une logique de renforcement de la cohésion sociale et de l’agir ensemble », souligne le Conseiller d’Etat Maurice Ropraz.