L’Etat de Fribourg attribue deux bourses de mobilité pour la création artistique

18 Décembre 2020 -15h26

Sur préavis d’un jury d’experts, la Direction de l’instruction publique, de la culture et du sport (DICS) a attribué deux bourses de mobilité pour la création artistique à l’artiste plasticienne Marie Rime et au vidéaste Peter Aerschmann.

photo de Marie Rime
Marie Rime © Etat de Fribourg - Staat Freiburg

Un jury d’experts a évalué les candidatures déposées pour l’obtention d’une bourse de mobilité permettant à des artistes de réaliser un projet artistique en 2021. A l’issue des délibérations, il a porté son choix sur les projets de Marie Rime et de Peter Aerschmann.

Marie Rime

En 2021, l’artiste plasticienne Marie Rime se rendra à Montréal, Beyrouth et Liège pour y expérimenter les thèmes de la mobilité et de la quotidienneté par son projet « La gardienne de l’espace public ». Sa recherche artistique interroge les traces invisibles laissées par la routine, ces gestes et habitudes qui imprègnent tout un chacun, pour en déceler les rouages et les motifs dans des contextes différents. Ses réflexions portent sur l’individualité, mais aussi l’universalité de la quotidienneté – qui constitue une forme d’espace d’égalité à travers le monde. Ses recherches se cristalliseront dans une création mêlant différents formats qu’elle présentera à Fribourg et dans les villes visitées.

 

Née en 1989, Marie Rime est photographe et artiste plasticienne. Après un Bachelor of Arts en communication visuelle à l’école cantonale d’art de Lausanne orienté vers la photographie, elle continue sa formation à Bruxelles puis à Eindhoven, où elle obtient un Master en Contextual Design en 2019. Lauréate de plusieurs prix et bourses, elle a notamment obtenu les Prix du public et de la ville d’Hyères lors du 29e Festival International de Mode et de Photographie en 2014. Elle travaille en tant que photographe indépendante et designer freelance et a exposé ses œuvres dans plusieurs pays d’Europe ainsi qu’en Chine.

Peter Aerschmann

photo de Peter Aerschmann
Peter Aerschmann © Tous droits réservés
photo de Peter Aerschmann

Le projet de Peter Aerschmann le conduira de Plaffeien, son village d’origine et de résidence, à Vladivostok, la ville russe la plus à l’est accessible en train. Dans ce voyage de près de 10'000 km, l’artiste entend questionner le gain de temps qu’offrent les divers progrès techniques à travers un long et lent trajet en trains régionaux ponctué d’arrêts propices à des observations, des échanges et des expositions – notamment Prague, Moscou, Nijni Novgorod et Novossibirsk. Il travaillera ensuite à Vladivostok durant un mois à l’atelier du centre d’art contemporain ZARYA pour donner forme aux matériaux collectés en chemin. Peter Aerschmann fait du voyage son atelier et son outil pour explorer et comprendre le monde. Véritable « nomade numérique » (« digitaler Nomade »), selon ses propres termes, le vidéaste voit en ce voyage le parfait prélude à une nouvelle étape de sa carrière artistique.

Peter Aerschmann est né à Fribourg en 1969. Formé en arts, design et informatique à Bâle et Berne, il travaille depuis 1999 en tant qu’artiste vidéo et conçoit des installations informatiques interactives. Son travail a été exposé dans divers festivals, galeries et musées internationaux dont le Musée d’art et d’histoire de Fribourg, le Palazzo Grassi de Venise, le National Art Museum of China à Pékin, la Moscow House of Photography, Fri-Art ou encore le Kunstmuseum de Berne. Ses œuvres font désormais partie de plusieurs collections en Suisse et à travers le monde. Lauréat de nombreux prix et bourses, il a notamment bénéficié en 2000 d’une bourse de l’Etat de Fribourg pour une résidence artistique à Berlin.

Bourse de mobilité pour la création artistique

Depuis 2014, la DICS met au concours chaque année une ou plusieurs bourses de mobilité d’un montant maximal de 20 000 francs, permettant à des artistes professionnels fribourgeois de développer et de réaliser un projet de création nécessitant un séjour de trois à six mois hors de leur région linguistique ou à l’étranger