14 Novembre 2014 -14h15

Le Conseil d'Etat publie son second rapport agricole quadriennal. Ce rapport est l'occasion de faire une rétrospective des dernières années et de présenter les besoins de l'agriculture fribourgeoise pour les années à venir. Le secteur primaire représente 8% des emplois du canton. L'avenir de l'agriculture fribourgeoise passe par des produits avec la meilleure valeur ajoutée possible. Les axes principaux pour atteindre cet objectif sont : la formation, la promotion des produits, le soutien de l'élevage et la collaboration avec les instituts de recherche dans le domaine agronomique.

Pour la deuxième fois, le Conseil d'Etat publie son rapport agricole quadriennal. Sa publication en 2014, soit 5 ans après le rapport 2009, se justifie par le décalage de 2 ans de la politique agricole fédérale (PA). La PA 2007-2011 ayant été prolongée jusqu'en 2013, il n'aurait pas été judicieux d'établir un programme cantonal sans avoir connaissance des ordonnances définitives de la PA 2014-2017, publiées en automne 2013.

Ce rapport est l'occasion de faire une rétrospective des dernières années, et de présenter les échéances et les besoins de l'agriculture pour ces prochaines années.
L'agriculture joue un rôle essentiel dans l'économie fribourgeoise. Le secteur primaire totalisait ainsi 8% des emplois en 2013. Le canton compte un peu plus de 3'000 exploitations. Leur nombre a toutefois diminué de 17% entre 2000 et 2010. En terme de surfaces, le canton de Fribourg compte 75'835 ha de surfaces agricoles utiles. Leur légère diminution (-0.15%) s'explique principalement par un changement de méthode de recensement et, en partie, par des surfaces perdues par l'urbanisation. Les exploitations agricoles fribourgeoises sont sensiblement plus grandes que la moyenne nationale (23.65 ha contre 17.8 ha au niveau national). Le nombre de bovin est resté stable. Les effectifs de la volaille, des ovins et des porcins ont en revanche connu d'importantes augmentations.

La valeur totale de la production agricole est estimée à 706 millions de francs en 2013 (759 millions en 2000). Les paiements directs ont représenté 182 millions de francs la même année.
Le rapport quadriennal porte également sur l'agriculture et l'environnement, en se basant sur l'examen de la situation de l'eau, de l'air, des sols et de la biodiversité.
Le rapport présente également les mesures prévues pour les années à venir. Axées sur l'objectif générale de la meilleure valeur ajoutée possible pour les produits de l'agriculture fribourgeoise, elles portent sur les domaines suivants : formation professionnelle, aides structurelles, promotion et écoulement des produits agricoles, énergies, paiements directs, agriculture et environnement, économie alpestre, sécurité alimentaire, santé animale, protection des animaux, développement durable et santé.

Ce rapport a été élaboré avec le soutien et la supervision de la Commission de l'agriculture. Il sera présenté au Grand Conseil durant sa session de novembre.