1000 adresses romandes surprises ce jour par la Coordination suisse des Chèques-emploi

9 Septembre 2020 -13h16

Réunies sous le nom de « Coordination suisse des Chèques-emploi », six organisations d’utilité publique lancent aujourd’hui – et pour la première fois ensemble – une campagne de sensibilisation visant à régulariser le personnel de maison non déclaré. Sous le slogan « Propre ! En ordre ? », une action s’est déployée ce matin auprès de 1000 adresses romandes.

La Suisse compte environ 400'000 personnes employées dans l’économie domestique. Pour un grand nombre d’entre elles, le travail n’est pas déclaré. Les conséquences de la crise sanitaire de ces derniers mois et des mesures de semiconfinement ont mis en lumière certaines difficultés rencontrées par le personnel de maison. Ainsi, des dizaines de milliers de femmes de ménage, jardiniers, personnel de nettoyage, parents de jour ou garde-malades non déclarés se sont retrouvés sans emploi et n’ont bénéficié d’aucune protection sociale. 
 
Plus de 25'000 employé·e·s soutenu·e·s chaque année
Six structures régionales d’utilité publique basées à Genève, Lausanne, Neuchâtel, Fribourg, Delémont et Martigny se réunissent depuis plus de 20 ans sous le nom de « Coordination suisse des Chèques-emploi ». Cette dernière propose un service simple qui clarifie la relation employeur·euse/employé·e pour tous les travaux de particulier à particulier. Chaque année, la Coordination suisse des Chèques-emploi enregistre environ 25'000 relations de travail, ce qui représente près de 130 millions de francs suisses de salaires déclarés. De quoi ravir Clotilde Fischer, présidente de cette coordination : « En 2019, nous avons constaté une augmentation des demandes d’environ 10%. Ce succès s’explique probablement par le fait que nous échangeons entre les régions sur les bonnes pratiques pour encadrer et surtout protéger le travail de l’économie domestique. » 
 
1000 accroche-portes placés en Romandie
Afin de sensibiliser la population à la problématique du personnel de maison non déclaré, la Coordination suisse des Chèques-emploi lance pour la toute première fois une campagne sous le slogan « Propre ! En ordre ? » : « Il est temps d’agir et de dire stop à ce mutisme perpétuel qui relègue les droits d’autrui au second plan ! Par cette action, nous entendons attirer l’attention des grands acteurs régionaux en les invitant à se pencher de plus près sur cette précarité croissante qui touche tout un pan de l’économie helvétique. Elle a également pour but de rappeler aux employeur·euse·s leurs obligations légales en matière d’assurances sociales notamment » explique Clotilde Fischer. Ainsi, 1000 accroche-portes ont été placés ce matin sur la poignée d’entreprises, d’administrations communales, de médias et d’associations dans toute la Suisse romande. Chaque accroche-porte s’accompagne d’un QR code qui redirige sur une vidéo expliquant pourquoi et comment régulariser le personnel de maison en quelques clics.  

La Coordination suisse des Chèques-emploi
Née il y a plus de 20 ans, la Coordination suisse des Chèques-emploi a accompagné la naissance du service du même nom par le biais de sept organisations d’utilité publique : Chèque service à Genève (Fondation PRO), Chèques-emploi de l’Entraide Protestante Suisse (EPER) sur Vaud, Travail au Clair (TAC) à Neuchâtel, Chèque-emploi (Centre d’intégration Socioprofessionnelle) à Fribourg, Chèque-emploi (Caritas Jura) dans le Canton du Jura et la partie francophone du Canton de Berne, Pramassa au Tessin et Top Relais, en Valais, qui a fait office de pionnier. Ce rassemblement des cantons a notamment permis la souscription à une assurance perte de gain maladie qui fait partie des nombreux avantages proposés par la Coordination suisse des Chèques-emploi. « Propre ! En ordre ? » est la première campagne que les acteurs mènent conjointement. La Coordination suisse des Chèques-emploi a pour ambition de permettre à toutes les personnes non déclarées d’accéder à leurs droits grâce à la régularisation de leur situation professionnelle.