Retour
La réserve naturelle de la Grande Cariçaie
La réserve naturelle de la Grande Cariçaie © Tous droits réservés

La DAEC et la DIAF se réorganisent et créent un service unique pour toutes questions liées aux forêts, à la faune et au paysage

La réserve naturelle de la Grande Cariçaie
La réserve naturelle de la Grande Cariçaie © Tous droits réservés

17 Décembre 2018 - 14h00

Gagner en efficience, parfaire les collaborations entre les deux Directions et faciliter les discussions ainsi que les échanges avec les communes et le grand public : la Direction de l’aménagement, de l’environnement et des constructions (DAEC) et la Direction des institutions, de l’agriculture et des forêts (DIAF) ont décidé d’adapter en ce sens leur organisation. Le Service de la nature et du paysage (SNP) rejoindra le 1er avril prochain la DIAF et formera, avec le Service des forêts et de la faune (SFF), le nouveau Service des forêts et de la nature (SFN). Cette nouvelle organisation permettra de réunir au sein d’une seule et unique entité deux services qui travaillent déjà à l’heure actuelle en étroite collaboration et de renforcer encore les synergies entre les services et les répondants sur le terrain. Les fonctions planification et géomatique de la section inspectorat de l’eau potable et des eaux de baignade, actuellement au sein du Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (SAAV), seront quant à elles transférées au Service de l’environnement (SEn), ce qui permettra la mise en place d’un secteur consolidé dédié à la planification de l’eau potable. Les aspects touchant au contrôle des ouvrages et à l’analyse de la qualité de l’eau demeureront au SAAV, selon les attributions du droit fédéral.

La Direction de l’aménagement, de l’environnement et des constructions (DAEC) et la Direction des institutions, de l’agriculture et des forêts (DIAF) ont effectué une analyse des collaborations existantes dans le domaine de la nature et de l’environnement. Cette décision faisait suite à l’annonce du départ à la retraite, fin mars 2019, du chef du Service de la nature et du paysage (SNP). Les deux Directions sont arrivées à la conclusion que leur collaboration peut encore être améliorée pour gagner en efficacité dans la mise en œuvre des principales politiques publiques qui incombent actuellement au SNP, avec notamment, d’ici la fin de la législature:

  • la mise sous protection de la majorité des biotopes définis par le Conseil d’Etat, avec l’élaboration de plans de gestion pour les principaux biotopes d’importance cantonale ainsi que la réalisation des mesures d’entretien et de revalorisation nécessaires à la mise en route du réseau écologique défini par le Plan directeur cantonal ;
  • la mise en œuvre du concept paysager cantonal et la réalisation des premiers projetspilotes dans les communes intéressées ;
  • la révision du Plan d’affectation cantonal (PAC) de la rive sud du Lac de Neuchâtel, avec un concept d’utilisation de la rive conciliant les besoins de la nature et du tourisme après le démantèlement des constructions illicites ;
  • l’élaboration du plan cantonal de lutte contre les espèces non indigènes invasives et problématiques (« néobiontes ») ;
  • la préparation des mesures cantonales pour le maintien de la biodiversité

Dès le 1er avril 2019, les activités du SNP seront transférées à la DIAF et, avec celles du Service des forêts et de la faune (SFF), formeront le Service des forêts et de la nature (SFN). Cette nouvelle organisation permettra de réunir au sein d’une seule et unique entité deux services qui travaillent déjà à l’heure actuelle en étroite collaboration et de renforcer encore les synergies entre les services et les répondants sur le terrain. Elle vise en outre à faciliter les discussions ainsi que les échanges avec les communes et le grand public.

Toutes les questions portant sur la planification de l’eau potable seront dès le 1er avril 2019 réunies au sein de la DAEC : une partie des activités du Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (SAVV), soit les fonctions planification et géomatique de la section inspectorat de l’eau potable et des eaux de baignade, seront intégrées au Service de l’environnement (SEn). Ce transfert permettra la mise en place d’une véritable gestion globale des eaux, avec, notamment, la délimitation, d’ici 2020, de l’espace réservé aux eaux pour toutes les eaux du canton et la légalisation, d’ici 2021, des zones de protection déterminées pour tous les projets. Le SAAV, de son côté, continuera à gérer le contrôle des ouvrages et l’analyse de la qualité des eaux, selon les attributions du droit fédéral.

Cette réorganisation de la DAEC et de la DIAF n’a aucune incidence sur les équivalents plein-temps engagés pour les activités concernées.

Actualités liées