COVID-19 : Les possibilités d’accueil extrafamilial d’enfants seront étendues pour certains parents dès le 27 avril 2020

23 Avril 2020 -16h46

L’activité économique dans certains secteurs professionnels pourra reprendre le 27 avril 2020. Ainsi en a décidé le Conseil fédéral dans une ordonnance du 16 avril 2020. Un certain nombre de parents reprendront par conséquent le chemin du travail en présentiel. Selon leur situation, ils devront trouver des solutions de garde pour leurs enfants. A certaines conditions, ces catégories de parents auront la possibilité de placer leurs enfants dans les structures extrafamiliales de jour et dans les écoles du canton de Fribourg.

Covid-19
Covid-19 © Tous droits réservés

Par ordonnance du 16 avril 2020, le Conseil fédéral a permis la reprise des activités économiques de certains secteurs professionnels à partir du 27 avril 2020. Cela concerne par exemple les services de soin à la personne, les salons de coiffure, les jardineries ou encore les magasins de bricolage. Cette dernière décision fédérale questionne les conditions d’accès aux accueils permettant la conciliation de la vie professionnelle et familiale. Parmi les professionnels concernés qui reprendront le travail en présentiel le 27 avril 2020, un certain nombre devront trouver des solutions de garde pour leurs enfants. Afin de répondre à la nouvelle situation, l’Organe cantonal de conduite OCC a décidé d’adapter les recommandations relatives en vigueur dans le canton de Fribourg. Pour ce faire, l’OCC élargit les possibilités d’accès aux structures et aux classes d’urgence.

Outre les parents prioritaires qui peuvent déjà placer leurs enfants en accueil extrafamilial et scolaires à certaines conditions déjà établies, quels autres parents pourront désormais en bénéficier au 27 avril 2020 ?

  • Les parents qui doivent reprendre le travail en présentiel à la suite de la décision de leur entreprise et compte tenu de l’Ordonnance 2 du Conseil fédéral du 16 avril 2020 sur les mesures destinées à lutter contre le coronavirus (COVID-19).

A quelles conditions, ces parents pourront-ils placer leurs enfants en structures d’accueil?

  • Les parents doivent disposer d’un contrat ordinaire d’accueil.
  • Les deux parents doivent travailler dans les domaines précités.
  • Les parents ne bénéficient pas d’autre solution qu’une garde par des personnes à risque.

Dans la mesure du possible et en conformité avec les ordonnances cantonales en vigueur, les entreprises actives dans l’approvisionnement de la population en biens et services vitaux organisent des structures d’accueil pour leur personnel sans solution de garde.
A noter encore que l’accueil d’enfants dans les structures extrafamiliales et dans les écoles continue à se conformer aux directives cantonales et fédérales anti COVID-19 en vigueur.

Actualités liées