Bienvenue

Le Service du médecin cantonal (SMC) est le centre de référence pour toutes sortes de questions liées à la santé publique et contribue au maintien et à l'amélioration de la santé de la population fribourgeoise. Dans ce but, il collabore étroitement avec les autres services publics fédéraux, cantonaux et communaux et coordonne ses activités pour fournir les informations et conseils nécessaires au Conseil d'Etat et à la Direction de la santé et des affaires sociales (DSAS).
 
Le SMC assure dans le cadre de ses compétences, l'information et le dialogue avec la population, les médias, les professionnels, les institutions et établissements publics ou privés. Il demeure attentif aux besoins actuels et futurs dans le domaine de la santé publique.

Actualités

" Aller vers" en Gruyère : Fribourg pour tous est présent au marché folklorique de Bulle

A l'occasion des marchés folkloriques qui ont lieu tout au long de l'été en ville de Bulle, une assistante sociale tiendra un stand pour rencontrer la population et présenter les informations fournies par Fribourg pour tous pour faciliter l'accès aux offres du dispositif socio-sanitaire du canton de Fribourg.

Plus...

Mise en garde publique : salmonelles dans la "Tomme de Montagne"

Des salmonelles ont été mises en évidence dans le fromage français "Tomme de Montagne" vendu dans différentes laiteries. Un danger pour la santé ne pouvant être exclu, l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) recommande à la population de ne pas consommer ce produit. Les produits concernés ont été immédiatement retirés de la vente.
Plus d'information : Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV)

Plus...

Cas de rage découvert sur une chauve-souris dans le canton de Neuchâtel

Le 28 juillet 2017, un citoyen neuchâtelois a recueilli sur un trottoir une chauve-souris faible et désorientée. À la tombée de la nuit, lorsqu'il a voulu relâcher l'animal dans la nature, celui-ci n'a pas pu s'envoler, l'a mordu au doigt, et est mort peu après. Les analyses effectuées le 2 août 2017 au centre suisse de la rage à Berne ont révélé que la chauve-souris était positive au virus de la rage. Prise en charge par les urgences de l'Hôpital neuchâtelois, la personne a reçu le traitement visant à empêcher le développement du virus.

Plus...