Retour
Pandémie
Pandémie © Tous droits réservés - Protection de la population

Pandémie

Pandémie
Pandémie © Tous droits réservés - Protection de la population

Dangers naturels: Pandémie

Présentation

Le mot épidémie qualifie soit l'apparition d'un grand nombre de cas d'une nouvelle maladie, soit l'accroissement considérable du nombre de cas d'une maladie déjà existante, dans une région donnée, au sein d'une communauté ou d'une collectivité.

Si les cas de maladie sont observés à plus large échelle (plusieurs pays ou plusieurs continents), on parle alors de pandémie.

Dangers

Les pandémies, selon la nature de la maladie, représentent un danger plus ou moins grand pour la santé de la population.

En plus de représenter un risque évident pour la santé, les épidémies et pandémies représentent également un risque pour l’économie. En effet, lors de grande augmentation de nombre de cas d’une maladie, un ralentissement économique dû à l’absentéisme de la main d’œuvre.

De plus les épidémies peuvent engendrer un sentiment peur et d’angoisse dans la population.

Définitions

Antibiotique
Substance, d'origine naturelle ou synthétique, utilisée contre les infections causées par les bactéries.

Antiviral
Substance active contre certains virus.

Confinement
Enfermement à l’intérieur, dans un espace limité et protégé.

Contagion
Transmission d'une maladie d'un sujet malade à une personne saine.

Contamination
Envahissement d’un organisme vivant par des micro-organismes pathogènes.

Foyer
Lieu d’où rayonne la maladie ou le virus.

Grippe
Maladie infectieuse des voies respiratoires supérieures provoquée par le virus de la grippe (Influenzavirus) qui se répartit en trois types: A, B et C.

  • Les virus de type A, comprenant 16 sous-types H et 9 sous-types N, infectent régulièrement, généralement en hiver, un nombre élevé de personnes, la maladie pouvant éventuellement avoir une issue fatale. Les virus de type A sont les seuls à affecter également certains animaux (porc, cheval, oiseaux…).
  • Les virus de type B provoquent des affections respiratoires d’une certaine gravité.
  • Les virus de type C ne sont pas considérés comme inquiétants, ils sont responsables de maladies respiratoires très bénignes.

Immunisation
Action de rendre quelqu'un, un animal réfractaire à une maladie.

Incubation (période)
Temps qui s'écoule entre l’introduction d’un agent pathogène dans l’organisme et l’apparition des premiers symptômes d’une maladie.

Vaccin
Substance préparée à partir de microbes, virus ou parasites qui, inoculée à un être vivant, lui confère une immunité contre le germe correspondant.

Virulence
Capacité d’un virus ou d’un agent infectieux d’induire une maladie grave.

Virus
Agent infectieux très petit, qui possède un seul type d'acide nucléique, ADN ou ARN, et qui ne peut se reproduire qu'en parasitant une cellule.

Exemples historiques

Grippe / Influenza
L'influenza ou grippe est une infection transmise à l'homme par un virus. Ses symptômes les plus courants sont la toux, le rhume, la fièvre, des maux de tête, des douleurs musculaires et un état de faiblesse. Les virus grippaux sont répartis en sous-types en fonction des molécules antigènes de surface (hémagglutinine (HA) et neuraminidase (NA)). Du fait de la mutation constante des protéines de surface, le système immunitaire reconnaît mal une nouvelle infection du système immunitaire et le sujet peut à nouveau contracter la maladie.
La «grippe espagnole» (sous-type H1N1) a sévi de 1918 à 1920 et tué entre 25 et 50 millions de personnes. Sa particularité tenait à ce qu'elle touchait surtout les 20 à 40 ans, alors que les groupes à risque dans le cas des virus grippaux sont en principe les enfants en bas âge et les personnes âgées. A titre d’autres exemples, on peut également citer la «grippe asiatique» (soustype H2N2, de 1957 à 1958, env. 1,5 mio. de morts), la «grippe de Hongkong» (sous-type H3N2, de 1968 à 1970, env. 800 000 morts), la «grippe russe» (sous-type H1N1, en 1977, env. 700 000 morts) et la «grippe porcine» (soustype A/H1N1, en 2009, 18 000 morts confirmés en laboratoire, env. 300 000 morts selon les estimations).

VIH (SIDA)
A partir de 1982 propagation du SIDA dans le monde. Le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) attaque directement les cellules du système immunitaire. Le VIH cible et détruit un groupe de globules blancs (cellules T ou cellules CD4), dont le système immunitaire a besoin pour lutter contre les infections. Le syndrome d’immunodéficience acquise (SIDA) représente le dernier stade de l’infection au VIH. Le virus est transmissible par contact avec des liquides biologiques comme le sang, le sperme, les sécrétions vaginales ainsi que le lait maternel. La propagation du VIH a entraîné la mort de 28 millions de personnes au cours des 30 dernières années selon les estimations de l'organisation ONUSIDA. Env. 33,3 millions de personnes sont infectées par le virus à travers le monde. En 2009, 18 000 personnes, dont 5700 femmes, étaient infectées par le VIH en Suisse.

Recommandations de comportement

En cas de pandémie ou d’épidémie, il est important de prendre connaissance et de suivre les consignes des autorités.

En ce qui concerne la grippe, pour éviter de la contracter:

  • Se laver les mains régulièrement (du savon suffit)
  • Tousser dans un mouchoir à usage unique ou à défaut dans votre manche
  • Eviter les contacts physiques avec les personnes malades
  • Se faire vacciner contre la grippe.

En cas d’apparition des premiers symptômes:

  • Ne pas aller travailler ou exercer d’autres activités sociales
  • Prendre du repos
  • Surveiller ses symptômes et contacter son médecin

Téléchargement

Actualités liées