Retour
Electricité
Electricité © 2018 Tous droits réservés

Electricité

Electricité
Electricité © 2018 Tous droits réservés

Dangers techniques: Electricité

Présentation

L’électricité étant impossible à stocker durablement en grande quantité, la production de celle-ci doit continuellement s’adapter à la consommation. En cas de surproduction ou de sous-production, une pénurie d'électricité ou un blackout peut se produire. Une pénurie se caractérisant par un déficit d'électricité par rapport à la demande et un blackout par l’absence total d’électricité sur une zone importante avec un grand nombre de consommateurs.

Ici, seules les blackouts et pénurie durant lesquels il manque de l’électricité de manière significative et pour une durée prolongée dans le pays, rendant nécessaire une intervention de l'Etat sont considérés.

Dangers

Les infrastructures telles que les systèmes informatiques, de télécommunications, de transport ou d'approvisionnement relient l'ensemble des secteurs économiques et sociaux et dépendent d'un approvisionnement électrique constant. L'interruption d'un seul élément du système peut déclencher une réaction en chaîne incontrôlable. Ainsi les problèmes liés à une telle pénurie sont donc multiples et les conséquences complexes.

Définitions

Blackout
Coupure d'électricité involontaire qui se produit à large échelle. Cette panne de courant a généralement pour origine un (des) problème(s) technique(s) dont la résolution est de la compétence de la branche (transporteurs et distributeurs d'électricité).

Contingentement
Attribution d'une quantité limitée d'énergie électrique en fonction de la consommation sur une période de référence. Ce système n'est envisagé pour des raisons pratiques que pour des utilisateurs consommant au moins 500'000 kWh/an.
Cette manière de procéder devrait diminuer quelque peu les conséquences dues aux délestages, tout en obligeant les consommateurs au bénéfice d'un contingentement de diminuer leur consommation d'électricité.

Délestage automatique
Déconnexion technique, automatique et très rapide, basée sur la fréquence (UFLS[1]), liée à un déséquilibre entre production et consommation sur le réseau interconnecté européen, dans le but d'éviter que le système ne s'écroule (blackout).
Cela peut aussi être une déconnexion basée sur la charge du réseau, dans le même but d'empêcher le système de s'écrouler (blackout).
[1] Underfrequency Load Shedding

Délestage lié à une pénurie
Déconnexion planifiée, ordonnée par le Conseil fédéral, zone par zone et à intervalles réguliers de certaines parties du réseau de distribution. En général, un délestage ne devrait jamais durer plus de 4 heures d'affilée. Les clients devraient tous être touchés de la même manière par les coupures (sauf exceptions, telles les usagers vitaux).

Îlotage
Régime d'exploitation d'une partie de réseau électrique (îlot) fonctionnant de manière autonome et sans interconnexion avec le réseau principal. Une ou plusieurs centrales de production alimentent les clients raccordés en assurant le réglage de la tension et de la fréquence. Cette situation n'est pas un mode de fonctionnement usuel des réseaux, mais peut se produire en régime perturbé.

Pénurie
Il y a pénurie, au sens de l'approvisionnement économique du pays, dans le cas où l'électricité manque de manière significative et pour une durée prolongée dans le pays, rendant nécessaire une intervention de l'Etat. Le Conseil fédéral peut prendre des mesures décrites à l'article 28 de la loi sur l'approvisionnement du pays.

Restrictions d'utilisation
Mesures visant à restreindre l'usage de certaines installations ou appareils. Cela peut être des mesures techniques prises par les distributeurs d'électricité (commande centralisée/à distance) et des mesures imposées par l'Etat que le client final doit respecter (limitation ou interdiction de l'utilisation des certains appareils, tels chauffe-eau, pompes à chaleur, lave-linge, saunas).

Compétences

Confédération
Lors d'une pénurie ou rupture d’approvisionnement électrique, la Confédération ou plutôt l'Approvisionnement économique du pays (AEP) est chargé de préparer et de mettre en œuvre des mesures de gestion réglementée. C'est l'Organisation chargée de l'approvisionnement électrique lors de situations extraordinaires (OSTRAL en allemand), créée par l'Association des entreprises électriques suisses (AES), qui exécute ces mesures.

Canton
Les cantons sont appelés à collaborer aux tâches qu'exige l'approvisionnement du pays et à exécuter des mesures à cet effet.

Dans l'exécution des tâches dont ils ont été chargés, ils sont soumis à la surveillance de la Confédération.

Ils peuvent faire appel à la collaboration des communes en vertu de la législation cantonale; celles-ci sont soumises à la surveillance de leur canton.

Gestionnaires des réseaux de distribution

  • entretien son réseau de distribution afin qu’il soit sûr, performant et efficace
  • exploite son réseau en assurant le réglage par rapport à l’interconnexion avec d’autres réseaux
  • assurer une réserve de capacité de réseau suffisante
  • élaborer les exigences techniques et les exigences d’exploitation minimales pour le fonctionnement du réseau; ils tiennent compte à cet égard des normes et recommandations internationales des organisations spécialisées reconnues.

Exemples historiques

25 novembre au 3 décembre 2005, Münsterland (Allemagne)
Une situation météorologique exceptionnelle provoque, fin 2005, des chutes de neige considérables dans une grande partie du Münsterland. Cette neige très mouillée ainsi qu'un fort vent facilitent la formation de gaines de glace, atteignant jusqu'à 15 cm d'épaisseur, sur les pylônes à haute tension et les lignes électriques. Cinquante pylônes ne supportent pas cet énorme poids supplémentaire et se cassent comme des allumettes. Des coupures d'électricité se produisent dans plusieurs arrondissements à la fois durant de nombreux jours. Conséquence: environ 250'000 personnes se retrouvent sans électricité pendant des heures voire des jours entiers, et même durant toute une semaine dans certains cas extrêmes. Pour la protection allemande des populations  et, en particulier, pour les organisations de l'arrondissement de Steinfurt (le plus touché de tous), la pression est lourde et les défis sont nombreux. Outre la remise en état des installations techniques, il leur faut assurer un approvisionnement électrique de secours et mettre sur pied une distribution de denrées alimentaires.

2003, Italie, Blackout
Des températures élevées et une forte sollicitation du réseau suisse de transport d'électricité causent, le 28 septembre 2003 – un dimanche matin – la formation d'un arc électrique et un court-circuit dans la ligne à très haute tension du Lukmanier (380 kV).  Un réenclenchement à brève échéance n'étant pas possible en raison de l'instabilité du réseau, les autres lignes de transport doivent absorber le flux de charge supplémentaire. Il en résulte une surcharge puis, environ une demi-heure plus tard, un effondrement en cascade sur toutes les lignes qui approvisionnent l'Italie. Tous ses habitants, à l'exception de ceux de la Sardaigne, sont privés d'électricité; soit plus de 55 millions de personnes. Il faudra attendre bien neuf heures avant que les lignes électriques vers l'Italie soient remises en service. Et pourtant, le soir venu, certaines régions sont toujours sans courant.
Il est estimé que le commerce de détail subit un dommage, essentiellement en denrées alimentaires avariées, de 120 millions d'euros. Les ménages italiens auraient, pour la même raison, perdus environ 20 euros  en moyenne. Des pillages se sont aussi produits par endroit. On peut estimer que les conséquences se seraient avérées bien plus graves, si l'événement était survenu un jour ouvrable.

14 et 15 août 2003, Etats-Unis et Canada, Blackout
En août 2003, une panne d'électricité à grande échelle se produit dans le nord-est des Etats-Unis et dans certaines provinces canadiennes. Il faut en trouver la cause dans des insuffisances technico-organisationnelles de l'approvisionnement nord-américain en électricité (le compartimentage du marché et le défaut d'investissement après la dérégulation du marché de l'électricité y ont aussi joué un rôle). Les réseaux vieillissants et mal entretenus n'ont pas été en mesure de supporter une charge sans cesse croissante. Ce blackout est à mettre sur le compte de pratiques lacunaires de l'industrie de l'électricité, d'une infrastructure déficiente ainsi que de décisions erronées prises par diverses organisations. Quelque 55 millions de personnes se sont trouvées sans électricité durant deux jours, dans quelques casa pendant même cinq jours.

2006, Blackout dans tout le nord de l'Europe
Suite à un déclenchement de ligne non annoncé (passage d'un bateau).
 

Situation générale

Une rupture d'approvisionnement électrique peut se caractériser soit par une pénurie, c'est-à-dire un déficit d'électricité par rapport à la demande, soit par un blackout où plus aucun watt d'électricité n'est disponible.

Les infrastructures telles que les systèmes informatiques, de télécommunications, de transport ou d'approvisionnement relient l'ensemble des secteurs économiques et sociaux. Ces infrastructures dépendent d'un approvisionnement électrique constant, et l'interruption d'un seul élément du système peut déclencher une réaction en chaîne incontrôlable. Ainsi absolument tous les aspects de notre société dépendent de l'électricité. Les problèmes liés à une telle pénurie sont donc multiples et les conséquences complexes.

Consignes de comportement en cas de rupture d’approvisionnement

En attendant des précisions des autorités, les mesures suivantes sont à prendre:

  • Ecouter la radio
  • Avertir les voisins
  • Eteindre et débrancher tous les appareils électriques, afin d’éviter qu’ils ne se remettent en marche automatiquement au retour du courant. Les appareils électroniques doivent également être débranchés, car le rétablissement du courant peut engendrer des variations de tension pouvant les endommager.
  • Eteindre toutes les lumières, sauf une. Cela vous permettra de constater lorsque le courant sera rétabli.
  • Ne pas utiliser à l’intérieur des appareils de chauffage ou d’éclairage d’appoint à combustible, des génératrices ou poêles conçus pour l’extérieur, car ils dégagent du monoxyde de carbone présentant un risque d’asphyxie.

En hiver, éviter autant que possible de rester dans une maison qui n’est pas chauffée. Si la panne se prolonge, si vous n’avez pas le choix, prenez les précautions suivantes:

  • Regroupez les personnes dans la même pièce et habillez-vous chaudement (portez plusieurs épaisseurs de vêtements secs et de grosses chaussettes, et des chaussures. Couvrez-vous également le cou et la tête, d’où s’échappe 30% de la chaleur corporelle). Privilégiez les tissus protégeant contre l’humidité
  • Vous pouvez utiliser les poêles à bois ou cheminées pour autant qu’ils soient en parfait état de fonctionnement et bien ventilés. Allumez-les le plus vite possible pour éviter que votre logement ne se refroidisse trop.
  • Munissez-vous de couvertures et sacs de couchage. Ils aident à réduire la perte de chaleur corporelle mais ne réchauffent pas un corps déjà refroidi.
  • Prenez régulièrement des collations riches en glucides (fruits (secs), légumes, fèves, noix et autres aliments renfermant du sucre) et des boissons chaudes ainsi que des soupes.
Recommandations de comportement

Lorsque le courant est coupé, plus rien ne fonctionne. Si la télévision ou le téléphone ne fonctionnent plus, ce n’est pas dramatique. Mais il n’y aura plus non plus d’éclairage ni de chauffage. D’autre part, vos cuisinière, four, four à micro-ondes seront également en panne, et il sera moins aisé de vous préparer des repas chauds. Il est donc recommandé d’être préparé correctement à un tel scénario afin de pouvoir y faire face s’il se produit.

Réserves alimentaires

Chaque ménage devrait avoir des provisions pour une bonne semaine (tenir compte du nombre de personnes dans le ménage). En effet, on estime actuellement qu’une interruption de l’approvisionnement pourrait durer de quelques heures à quelques jours.

Pour la préparation de vos repas, pensez à vos réchauds de camping ou à fondue, qui vous permettront de vous préparer des repas simples. Attention, veillez à disposer du combustible requis en quantité suffisante (gaz, alcool à brûler, pâte d’allumage etc.). Il est également important de respecter quelques précautions quant à l’usage de ces combustibles (les tenir éloignés des enfants et aérer la pièce si nécessaire). Si vous avez la possibilité de cuisiner à l’extérieur, un grill de jardin ou de table peut aussi vous dépanner s’il fonctionne au charbon ou au gaz.

Pensez également à vos voisins. Faites table commune et n’abandonnez pas les personnes seules.

Articles de consommation courante

  • Radio portable / lampes de poche (privilégier lors d’un achat les lampes de poche "manuelles" ne nécessitant pas de piles)
  • Réserve de piles (radios, lampe de poche, divers)
  • Bougies, allumettes, briquets (déposez ces articles à un endroit accessible facilement même dans l’obscurité)
  • Cartouche de gaz pour lampe ou réchaud de camping
  • Savon, papier WC, articles d’hygiène

Chauffage

Si vous ne disposez pas d’un chauffage d’appoint tel qu’un poêle ou cheminée, veillez à disposer de couvertures en nombre suffisant. Elles vous permettront de vous tenir chaud durant la période où votre chauffage ne fonctionne pas.

Vous pouvez également décider de faire installer une génératrice de secours. Informez-vous toutefois bien au préalable sur son alimentation et son mode d’emploi, notamment auprès des vendeurs ou fabricants.

Personnes avec besoins particuliers ou ayant besoin d’aide

  • Prévoir une source d’alimentation auxiliaire pour l’équipement médical nécessaire
  • Etablir un réseau d’entraide qui vous assistera si besoin
  • Garder une lampe de poche à proximité

Besoin d’aide

En fonction de la situation, il se pourra que les services d'urgence (police, sapeurs-pompiers, ambulances) ne puissent pas être atteints par téléphone. Des informations seront alors diffusé via la radio pour indiquer où et comment vous pouvez signaler votre besoin d'aide.

Comment économiser de l’énergie au quotidien

Quelques gestes simples ou bonnes habitudes peuvent être adoptés afin de réduire votre consommation d’énergie au quotidien. Cela vous permettra non seulement des économies d’argent, mais cela évitera également du gaspillage d’énergie sans que votre confort n’en souffre.

Chauffage

  • Réduire la température ambiante dans son logement: une réduction d’un degré permet d’économiser jusqu’à 7% d’énergie.
  • Réduire la température la nuit ou en cas d’absence de plusieurs jours
  • Ne pas entraver les radiateurs en les couvrant ou en plaçant des meubles ou objets devant; cela empêche une bonne diffusion de la chaleur
  • Profiter de la chaleur du soleil en ouvrant stores, rideaux et volets lorsqu’il fait beau, dès le matin. Le soleil chauffera alors naturellement votre habitation.
  • Fermer par contre ces mêmes volets, stores et rideaux durant la nuit, afin d’éviter les pertes de chaleur

Eclairage

  • Privilégier autant que possible la lumière naturelle et en favoriser l’entrée dans les pièces
  • Eteindre les lumières inutiles (l’éclairage représente environ 10% de la facture d’électricité)
  • Préférer les ampoules à basse consommation d’énergie (lampes fluorescentes, ou lampes fluorescentes compactes)
  • Opter pour des lampes de type LED pour les lampes de poche, qui consomment jusqu’à 5 à 10 fois moins d’énergie. Y penser également pour les lumières du logement, les nouvelles lampes LED étant tout à fait compétitives
  • Eviter les lampes halogènes, trop gourmandes en électricité
  • Toujours éteindre une lumière en quittant une pièce

Electroménager

  • Acheter de préférence des appareils mentionnant une étiquette de classe énergétique "A". Ils sont plus économes, respectent mieux l’environnement et leur prix est souvent identique
  • Eviter au maximum l’utilisation du sèche-linge, qui consomme 2 fois plus d’électricité que le lave-linge. De plus, il n’est pas toujours utile, surtout lorsque l’on dispose d’un espace suffisant pour le séchage du linge
  • Eteindre les appareils électriques qui restent en veille. Le mode veille n’a en effet aucune utilité spécifique et, en éteignant TV, radio, ordinateurs, chaîne Hi-Fi etc., vous économiserez jusqu’à 7% de votre consommation électrique
  • Ne pas laisser les chargeurs de vos divers appareils dans la prise lorsqu’ils ne sont pas utilisés

Cuisine

  • Couvrez vos casseroles en cuisinant: les aliments cuisent ainsi plus vite et vous économiserez jusqu’à 50% d’électricité
  • Utiliser des poêles et casseroles dont la dimension correspond à vos plaques de cuisson. Si elles sont trop grandes, la cuisson prend trop de temps. Au contraire, une casserole trop petite cause une grande perte de chaleur
  • Sortir les aliments congelés plusieurs heures avant de les cuisiner, afin qu’ils se dégèlent naturellement et utilisent moins d’énergie pour leur cuisson
  • Eteindre vos plaques (pour les cuisinières électriques) quelques minutes avant la fin de la cuisson. La plaque restera chaude encore quelques minutes, ce qui permet de terminer la cuisson sans consommation d’énergie
  • Dégivrez régulièrement votre congélateur: 2 millimètres de givre augmentent sa consommation de 10%
  • Vérifier la température: celle de votre frigo doit se situer entre 4 et 6 degrés et celle de votre congélateur à -18 degrés. Des températures plus froides sont inutiles et coûteuses

Téléchargement

Actualités liées