Il est désormais indéniable que les émissions de gaz à effet de serre (GES) induites par les activités humaines sont fortement responsables des changements climatiques. Cherchant à prévenir les dommages irrémédiables causés par la hausse des températures sur le territoire fribourgeois et la qualité de vie de ses citoyen-e-s, le Conseil d’Etat s’est fixé des objectifs conséquents lors de sa journée de travail entièrement dédiée à la thématique du climat en novembre 2019. Il s’agit en effet de réduire les émissions de GES de 50 % d’ici à 2030 et atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

Lac de Morat © Tous droits réservés - 2015 Benjamin Ruffieux

Plan climat fribourgeois

Afin d’atteindre ses objectifs, le Conseil d’Etat a présenté à l’automne 2020 un catalogue de mesures concrètes rassemblées dans son Plan climat cantonal (PCC). Véritable colonne vertébrale de la nouvelle stratégie climatique du canton, le PCC comporte un volet « adaptation » comprenant les mesures permettant aux systèmes naturels de s’adapter aux changements climatiques actuels et futurs et un second volet « atténuation », qui rassemble les mesures de réduction et de stockage des émissions de gaz à effet de serre pour limiter le réchauffement climatique sur Terre.

Le PCC prévoit 115 mesures touchant sept axes clés :

  • eau ;
  • biodiversité ;
  • territoire et société ;
  • mobilité ;
  • énergie et bâtiments ;
  • agriculture et alimentation ;
  • consommation et économie.

L’ensemble des mesures est à mettre en œuvre entre 2021 et 2026, pour un montant évalué à 22,8 millions de francs en plus des moyens déjà mis en œuvre dans la politique énergétique, de la mobilité, des constructions et d’autres domaines.

Depuis le 16 janvier 2021, le Plan climat cantonal est arrivé au terme de sa phase de consultation et a recueilli pas moins de nonante-neuf retours auprès des autorités, institutions, partis politiques et de la société civile. Ces appréciations sont actuellement en cours d’analyse, en vue de la publication d’un rapport de consultation au printemps prochain. La première version du Plan climat cantonal sera ensuite corrigée d’après les conclusions du rapport de consultation, avant de repasser devant le Conseil d’Etat et le Grand Conseil.

Contact

Service de l'environnement, section climat