Le mode de vie actuel, basé principalement sur l’utilisation d’énergies fossiles, génère une quantité élevée de gaz à effet de serre (GES) qui modifient directement le climat de la planète. Ces changements climatiques ont également des impacts dans le canton de Fribourg.

Lac de Morat
Lac de Morat © Tous droits réservés - 2015 Benjamin Ruffieux

Exemples d’impact

  • Baisse des rendements agricoles
  • Manque à gagner des stations de ski de moyenne altitude
  • Risques croissants d’inondation
  • Atteintes à la santé dues aux vagues de chaleur

Sans action rapide, il sera difficile et coûteux de s’adapter aux changements climatiques.

Plan climat fribourgeois

Dans son programme gouvernemental 2017-2021, le Conseil d'Etat  a fait du climat un des enjeux de la présente législature. Il a consacré sa retraite d’automne 2019 à la thématique climatique. Il a décidé d’accélérer la transition du canton vers une société neutre en carbone et de s’adapter aux changements climatiques. Dans cette optique, il a défini deux objectifs sur lesquels baser sa politique climatique :

  • assurer les capacités d’adaptation du territoire aux changements climatiques;
  • sortir de la dépendance aux énergies fossiles et réduire les émissions de gaz à effet de serre de 50 % d’ici à 2030. A l’horizon 2050, le canton de Fribourg veut être neutre en termes de bilan carbone ; il se rallie ainsi aux objectifs de la Confédération.

Un plan climat est en cours d’élaboration. Il consiste à tirer un bilan des émissions des gaz à effet de serre dans le canton et à estimer les risques liés aux changements climatiques. Des axes prioritaires seront ensuite définis.

Le plan climat sera composé de 4 modules :

  • adaptation aux changements climatiques;
  • atténuation des effets dus aux changements climatiques;
  • projets pilotes;
  • contexte politique et légal.

Ces 4 modules sont soutenus par un socle formé par la gouvernance, les finances et la communication.

Un premier calendrier a été établi et des objectifs fixés pour chacun des modules pour les années 2018 à 2021.

Groupes de travail pour l’adaptation et l’atténuation

Deux groupes de travail ont été mis en place, le premier pour le module adaptation, le second pour l’atténuation. Le travail effectué par ces deux groupes a permis d’identifier les principaux risques et opportunités liés aux changements climatiques pour le canton ainsi que les mesures importantes permettant de réduire les gaz à effet de serre.

Dix secteurs ont été traités dans le domaine de l’adaptation:

  • agriculture
  • forêt
  • biodiversité
  • santé
  • gestion de l’eau
  • énergie
  • tourisme
  • infrastructures et bâtiments
  • aménagement du territoire
  • dangers naturels

et quatre secteurs pour l’atténuation:

  • énergie et bâtiments
  • mobilité
  • alimentation et agriculture
  • consommation

Ces travaux préliminaires permettent au canton de mieux identifier les mesures nécessaires dans ces deux modules. Un premier cahier de 123 mesures a pu être établi.

 

Une délégation des jeunes pour le climat (Climastrike) et des aînées pour la protection du climat participe au groupe de travail atténuation

Contact

Service de l'environnement