Retour
Marc Andrey, chef de la Police de sûreté
Marc Andrey, chef de la Police de sûreté © Tous droits réservés

Le Conseil d'Etat nomme le commissaire principal Marc Andrey au poste de chef de la Police de sûreté

Marc Andrey, chef de la Police de sûreté
Marc Andrey, chef de la Police de sûreté © Tous droits réservés

22 Aout 2018 - 10h00

Le commissaire principal Marc Andrey a été nommé mardi par le Conseil d'Etat au poste de chef de la Police de sûreté. Assurant déjà la conduite de la Sûreté ad intérim à la suite du départ de M. Florian Walser, M. Andrey prendra officiellement ses nouvelles fonction le 1er septembre prochain.

Enclenchée à la suite de la démission du titulaire Florian Walser, nommé comme procureur auprès du Ministère public du canton de Berne, la procédure de nomination du nouveau chef de la Police de sûreté a trouvé son épilogue : lors de sa séance d'hier 21 août, sur proposition de la Direction de la sécurité et de la justice, le Conseil d'Etat a nommé à ce poste le commissaire principal Marc Andrey.

Agé de 53 ans, parfaitement bilingue, M. Andrey a accompli toute sa carrière au sein de la Police cantonale fribourgeoise, respectivement auprès de la Police de sûreté. Actuellement chef du commissariat opérationnel depuis 2011 et remplaçant du chef de la Police de sûreté dès 2012, il avait intégré l'école d'aspirants de police en 1988, après avoir obtenu un CFC de mécanicien-outilleur et brièvement exercé son premier métier.

Inspecteur au sein de la brigade ville, des mineurs, des stupéfiants et de la brigade judiciaire dès 1989, il passe ensuite, en 1996, à la brigade prévention/observation. Il est ensuite appelé à la brigade des stupéfiants en 2003, d'abord comme chef de brigade adjoint, puis comme chef de brigade. En 2008, il reprend la conduite de la brigade criminelle, avant d'accéder à la tête du commissariat opérationnel, qui regroupe la brigade d'analyse et d'aide au commandement, la brigade d'observation et la brigade des missions spéciales. Ces dernières années, il a en parallèle œuvré comme responsable du groupe de travail " moyens techniques opérationnels " et comme officier auprès de l'état-major et de la centrale romande pour l'investigation secrète.

C'est dire que, fort de cette expérience, le commissaire principal Andrey bénéficie d'une connaissance approfondie de tous les domaines d'activité de la Police de sûreté, au sein de laquelle ses compétences et ses capacités de conduites sont unanimement reconnues. Lors de son audition par le Conseil d'Etat, Marc Andrey a en outre convaincu par sa vision claire des défis et objectifs qui attendent la Police de sûreté ces prochaines années.

Actualités liées