Retour
dessin d'un garçon et d'une fille qui tiennent un crayon sur un tableau noir
Illustration - qualité de l'école © 2018 Tous droits réservés

Qualité : un processus au long cours qui implique tous les partenaires de l’école

dessin d'un garçon et d'une fille qui tiennent un crayon sur un tableau noir
Illustration - qualité de l'école © 2018 Tous droits réservés

3 Octobre 2018 - 18h00

Un concept permettant à chaque établissement scolaire de définir son propre plan de développement a été mis au point sous la responsabilité du service de l’enseignement obligatoire de langue française. Cinq axes de travail sont prévus. Il s’agit de concrétiser les dispositions de la législation scolaire qui traitent de la qualité de l’école tout en tenant compte du contexte local propre à chaque établissement. Le projet est présenté ce jour à l’ensemble des enseignant-e-s. Plusieurs établissements se lanceront à la rentrée 2019 – phase pilote - avant la généralisation du projet en 2020. Les écoles germanophones adapteront ultérieurement leur concept qualité, après l’entrée en vigueur du Lehrplan 21

La qualité de l’école n’est pas une préoccupation nouvelle à Fribourg. Elle s’inscrit dans le cadre de la Constitution fédérale et celui du concordat HarmoS. La récente législation scolaire cantonale contient également plusieurs dispositions qui traitent du sujet. Il s’agit désormais de les concrétiser. Pour ce faire, un nouveau cadre conceptuel a été construit en pensant la scolarité obligatoire dans la continuité, soit de la 1 à la 11h et dans l’idée de mettre en avant le développement professionnel collectif et individuel des enseignant-e-s. Il a été étayé par des recherches sur la qualité de l’école et s’est inspiré de projets ayant fait leurs preuves ; soit un concept qualité conçu en Ecosse et un autre en Bavière.

Résultat d’une démarche participative qui a débuté il y a deux ans et qui a impliqué plus de 190 personnes, le concept fribourgeois fait, aujourd’hui, l’objet d’une présentation dans chaque établissement scolaire francophone et à l’ensemble des enseignant-e-s. Il s’agit notamment de donner un cadre d’action commun aux établissements scolaires francophones du canton, tout en leur offrant la possibilité d’intégrer, dans la construction de leur propre plan de développement leurs particularités locales.

Les 5 axes du développement de la qualité

Cinq axes de développement ont été choisis. Ils précisent la notion de « qualité de l’école » telle que l’institution l’a défini.

  • L’axe 1 concerne l’enseignement et les apprentissages. Il fait notamment référence au niveau de compétences atteint par les élèves ;
  • L’axe 2 touche le domaine de la cohérence et la continuité avec pour but que le parcours scolaire de l’élève soit le plus harmonieux possible ;
  • L’axe 3 traite de la prise en compte de l’élève et des parents. Il postule l’existence d’une pédagogie est différenciée (adaptée à chaque élève) ainsi que d’une communication entre l’école et les parents qui soit de qualité.
  • L’axe 4 parle du leadership et des responsabilités. Il cherche à faire en sorte que les compétences particulières des enseignant-e-s soient bien identifiées et exploitées ou encore que les collaborations soient renforcées
  • L’axe 5 relève de la gestion des ressources et notamment de la manière dont les ressources humaines ou matérielles sont utilisées dans l’établissement est bien visible
La démarche : autoévaluation et évaluation externe

La démarche retenue est celle de l’autoévaluation et de l’évaluation externe. L’autoévaluation  s’inscrit dans une perspective de développement professionnel des enseignant-e-s.  Elle a pour but d’amener l’enseignant-e et l’établissement à identifier des ressources et des pistes de développement possibles pour offrir aux élèves un cadre cohérent d’enseignement et des conditions optimales d’apprentissage. A cela s’ajoute un regard externe, indispensable. C’est l’inspecteur / l’inspectrice scolaire qui assure l’évaluation externe de la qualité de l’établissement.

Des projets choisis et développés par les établissements scolaires

Le développement de la qualité de l’école se traduit sur le terrain en projets concrets et en actions communes construites à la suite de l’analyse du contexte. D’un dispositif particulier d’accompagnement pour des élèves en difficulté ici, d’un plan pour la communication avec les parents pour les rassurer quant à la sécurité sur le chemin de l’école là ou d’une stratégie pour soutenir les élèves dans l’acquisition de méthodes d’apprentissage dans un autre établissement, l’équipe pédagogique conduit une analyse et s’adapte aux besoins.
Deux objectifs sont prioritaires. Il faut comprendre les besoins et y répondre, il faut valoriser les réussites et les partager.

Actualités liées