Structure des ménages et formes de vie familiale dans le canton de Fribourg, 2015-2017

12 Février 2020 -08h32

De quel type de ménage faites-vous partie ?

Structure des ménages et formes de vie familiale dans le canton de Fribourg, 2015-2017
Structure des ménages et formes de vie familiale dans le canton de Fribourg, 2015-2017 © Tous droits réservés

Les ménages et les familles sont les fondements de l’organisation de la société et ils sont en pleine mutation. De nombreux chiffres existent sur ce sujet, mais la problématique est vaste, complexe et transversale. Sa mise en perspective n’est possible que sur la base d’une étude approfondie. L’infographie de ce jour en présente cependant d’ores et déjà quelques aspects.

Dans le canton de Fribourg, un ménage sur trois se compose d’un couple avec enfant(s) (34,6%), une proposition significativement plus élevée que la moyenne suisse (28,2%). Cette forme de ménage demeure la plus fréquente. Suivent les personnes seules avec 30,0% et les couples sans enfants 26,7%. Enfin les familles monoparentales représentent environ un ménage sur 15 (6,7%). Presqu’un couple fribourgeois avec enfant(s) sur deux a deux enfants alors que les familles monoparentales ont majoritairement un seul enfant (62,6%). Parmi les ménages familiaux avec enfant(s) de moins de 25 ans, la famille traditionnelle, constituée d’un père et d’une mère mariés, reste le modèle prédominant dans le canton de Fribourg (72,4%). Suivent les mères seules (11,0%) et les couples en union libre de familles non recomposées (7,1%), les couples mariés de familles recomposées (3,4%), les couples en union libre de familles recomposées (3,0%), les pères seuls (3,0%) et les couples homosexuels (0,1%). Dans la plupart des ménages avec enfants jusqu’à 14 ans, les deux partenaires exercent une activité professionnelle. Le modèle le plus fréquent est celui d’un homme travaillant à plein temps et d’une femme exerçant une activité à temps partiel avec un taux oscillant entre 50% et 89%. Le modèle des deux partenaires à temps partiel demeure plus rare. L’âge de l’enfant influence le taux d’occupation des parents, en particulier celui de la mère.

35% des ménages fribourgeois avec enfants jusqu’à 12 ans ont recours à une prise en charge gratuite (famille, proches, etc.), un pourcentage sensiblement plus élevé que la moyenne suisse (27%). Dans 19% des cas (CH=20%), on fait appel à des solutions aussi bien gratuites que payantes et dans 17% des cas seulement (CH=21%) à une prise en charge payante exclusivement. Enfin, 29% seulement des ménages fribourgeois avec enfants jusqu’à 12 ans ne recourent à aucune forme d’accueil extrafamilial, alors qu’ils sont 32% à y renoncer dans l’ensemble du pays. On retrouve la tendance des Fribourgeoises et des Fribourgeois à recourir de préférence à la famille et aux proches dans la distinction entre garde institutionnelle et non institutionnelle. 40,4% des ménages fribourgeois ont une solution non institutionnelle contre 35,8% au niveau national.