Travaux d’envergure en 2019 et 2020 pour favoriser la mobilité douce et renforcer la sécurité sur la route cantonale entre Marly et Fribourg

19 Décembre 2018 -10h46

Offrir de meilleures conditions à la mobilité douce, renforcer la sécurité de tous les usages de la route et renforcer ainsi le centre cantonal : ce sont les objectifs des travaux qui seront lancés en début d’année prochaine sur deux tronçons de la route cantonale entre Marly et le carrefour de Beaumont, à Fribourg. La route de la Fonderie sera élargie et le pont sur la voie CFF entièrement refait. A Marly, le tronçon entre le pont de Pérolles et le giratoire des Grangettes sera réaménagé avec la mise en place d’une voie bus en site propre.

Projet Fonderie
Projet Fonderie © Tous droits réservés

En moyenne, plus de 18'000 véhicules empruntent chaque jour la route cantonale entre Marly et le carrefour de Beaumont. Les ralentissements y sont fréquents et les bus urbains et régionaux sont régulièrement bloqués dans les bouchons. Axe prioritaire d’entrée en ville, deux tronçons seront complètement réaménagés en 2019 et 2020.

1. Réaménagement de la route de la Fonderie

Sous réserve de la décision du Grand Conseil, en février prochain, le tronçon de la route de la Fonderie sera assaini, conjointement entre l’Etat (pont CFF) et la Ville de Fribourg (projet routier), entre le croisement de la route de la Glâne (carrefour de Beaumont non compris) et le croisement de la rue de l’Industrie, sur une longueur totale de 430 mètres.

Le pont CFF date de 1948 et permet à la route cantonale de franchir 3 voies de chemin de fer. Il se trouve dans un état de dégradation avancé, une restriction de charge à 21 tonnes est d’ailleurs en vigueur pour des raisons de sécurité. Les CFF ont imposé le rehaussement de la route d’environ 1 mètre, afin d’agrandir le gabarit d’espace libre sous l’ouvrage. Le projet prévoit de construire un pont intégral, c’est-à-dire sans appuis mécaniques ni joints de chaussée. Cette méthode de construction offre un net avantage en termes de durabilité, de coûts d’entretien et de protection contre le bruit. Un dispositif de retenue pour empêcher la chute d’un véhicule sur les voies CFF et des protections au toucher des lignes de contact seront également installés.

La route cantonale de la Fonderie est elle aussi en mauvais état et, vu que le pont doit être rehaussé, sera également réaménagée. Le portique de signalisation et la présélection du carrefour de Beaumont seront adaptés et un système de by-pass intégré depuis la route de la Glâne. Un trottoir de 2,5 mètres et un couloir de bus en site propre, avec une bande cyclable, seront mis en place côté nord et un trottoir de 1,65 mètre et une bande cyclable côté sud. La chaussée, composée de deux voies de circulation de 3,2 mètre chacune, comprendra également 4 passages piétons sécurisés par des îlots et des feux de signalisation. Enfin, deux arrêts de bus seront aménagés, conformément à la loi fédérale sur l’élimination des inégalités frappant les personnes handicapées (LHand). Le carrefour de la rue de l’Industrie sera complètement adapté et la place devant la salle de concert FriSon réaménagée. Du revêtement phonoabsorbant sera posé entre l’extrémité est du projet et le pont CFF.

Le début des travaux est prévu au printemps 2019. Estimés à 13'391'000 francs, ils seront réalisés en deux phases (chaussée côté Nord, puis chaussée côté Sud) de  manière à maintenir en tout temps deux voies de circulation. La part cantonale, soit le montant du crédit d’engagement demandé au Grand Conseil, se monte à 8'950'000 francs. Le solde est pris en charge par la Ville de Fribourg, les CFF, des subventions fédérales au titre du projet d’agglomération de 2ème génération et des tiers.

2. Réaménagement de la route cantonale à Marly entre le pont de Pérolles et le giratoire de la Grangette

La part des transports publics est très importante sur la route cantonale entre le pont de Pérolles et le giratoire de la Grangette, à Marly. Les bus urbains et régionaux sont régulièrement bloqués dans les ralentissements et bouchons. Une voie bus de 4,25 mètres sera aménagée pour leur permettre de circuler en voie propre, en alternance en entrée et en sortie de ville. Les arrêts de bus seront adaptés pour garantir la sécurité des passagers, notamment des élèves.

Un trottoir unique de 1,65 mètres est prévu entre le pont de Pérolles et le giratoire des Ecoles tandis qu’un trottoir de chaque côté de la route sera aménagé entre le giratoire des Ecoles et le giratoire des Grangettes. D’une longueur totale de 950 mètres, la chaussée comprendra également 2 voies de circulation de 3,25 mètres de large chacune ainsi qu’une bande cyclable de 1,5 mètre.

Un nouveau giratoire est prévu pour permettre l’accès au quartier du Parc des Falaises et au chemin Bois des Rittes à Marly et le giratoire des Ecoles sera quant à lui adapté. Du revêtement phonoabsorbant sera posé sur toute la longueur du projet, à l’exception des giratoires.

Le début des travaux est prévu pour le début de l’année prochaine, pour une durée de deux ans. Ils s’effectueront par phases, de manière à maintenir en tout temps deux voies de circulation, de garantir l’exploitation des arrêts de bus et la circulation des piétons.

Les travaux sont estimés à 10'181'000 francs, dont 3'897’000 francs (voies et arrêts de bus, réfection de la chaussée et des bandes cyclables) à charge de l’Etat et 5'119'000 francs (giratoires, trottoirs, plantations, banquettes plantées et éclairage public) à charge de la commune de Marly.  Ils bénéficient également d’une subvention fédérale au titre des projets d’agglomération de 2ème et 3ème génération pour un montant de 1'062'000 francs et d’une participation des tiers de 103'000 francs.

Actualités liées