Comment construire le bâtiment public idéal ? Un bâtiment confortable, accessible à toutes et à tous, consommant peu d’énergie, laissant une place à la nature, adapté au changement climatique, et dont les coûts d’exploitation sont maîtrisés à long terme ?

En utilisant le standard de construction durable SNBS (Standard Nachhaltiges Bauen Schweiz), a décidé l’Etat de Fribourg à travers sa Stratégie de développement durable « Le Conseil d’Etat et la Direction de l’aménagement, de l’environnement et des constructions ont donné une impulsion forte vers le développement durable ; nous devons nous montrer exemplaires dans la construction pour promouvoir les bonnes pratiques en donnant l’exemple », explique Eva Marco, Cheffe section développement stratégique au Service des bâtiments.

Le Standard SNBS est le seul, en Suisse, à aborder les aspects de la durabilité (besoins de la société, de l'économie et de l'environnement) de manière égale et globale dans la planification, la construction et l'exploitation, tout en portant une attention particulière aux coûts énergétiques et financiers à long terme. Pour les professionnel-le-s, il présente l’avantage d’une mise en œuvre aisée. « C’est un peu comme appliquer une recette de cuisine. Nous devons répondre à des questions très précises à chaque phase du projet. L’évaluation de chaque critère repose sur des données objectives », analyse Sarah Hemmer, architecte développement durable au sein de la Section développement stratégique.

« Nous formons nos équipes à l’interne ainsi que nos mandataires. Nous les incitons à utiliser cet outil, car il doit s’appliquer à toutes les phases du cycle de vie du bâtiment, de la recherche du terrain à l’exploitation », souligne Eva Marco. Le Service des bâtiments mise également sur une approche très participative. « Nous collaborons avec le service de l’environnement et celui de l’énergie, ainsi qu’avec les personnes qui devront vivre dans ces locaux », note Eva Marco. « Le confort des usagères et usagers est essentiel : on doit éviter la surchauffe estivale, laisser de la place à la nature et à la biodiversité autour des constructions » poursuit Sarah Hemmer.

Dans sa vision à moyen et long terme, le Service des bâtiments veut recourir de plus en plus aux panneaux photovoltaïques, privilégier les énergies renouvelables et, pourquoi pas, bientôt construire des bâtiments à énergie positive (c'est-à-dire des bâtiments qui produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment). Il souhaite aussi « promouvoir le marché local, tant dans les matériaux que dans les partenaires de construction. Cet aspect est au cœur du développement durable », souligne Eva Marco.

Cet effort à l’échelle du bâtiment peut être répliqué par chacune et chacun, par exemple en diminuant la consommation de courant ou de chauffage, ou en installant confortablement son bureau. Le Service de l’Environnement livre aussi des secrets sur un « habitat eco-responsable ». Les propriétaires, eux, peuvent profiter des aides du Programme Bâtiment Fribourgeois, qui, en ces temps de pandémie, offre 50% de subventions en plus !

Le saviez-vous ?

Entre 1990 et 2019, la part des énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie a augmenté de plus d’1/3 (source ttps://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/statistiques/energie/consommation.html)

Image principale
Bâtiment durable © Etat de Fribourg - Staat Freiburg
Direction / Service propriétaire
Publié par  Développement durable

Dernière modification : 18/08/2021