Le Conseil d’Etat adopte son projet de nouvelle Stratégie de développement durable et le transmet au Grand Conseil

7 Octobre 2020 -08h57

Le Conseil d’Etat a adopté son projet de nouvelle Stratégie de développement durable, une stratégie dans laquelle Fribourg, à l’instar de la Confédération, fait siens les objectifs de l’Agenda 2030 et actualise les axes développés depuis 2011. Le processus de consultation a permis de consolider la vision défendue par le gouvernement qui veut renforcer les efforts politiques de l’Etat de Fribourg en matière de développement durable. Le Grand Conseil devrait se prononcer lors de la session de novembre.

Objectifs de développement durable
Objectifs de développement durable © Tous droits réservés

La consultation externe, menée du 20 janvier au 15 mai 2020, a permis, grâce aux contributions de 73 parties externes et internes à l’Etat, de consolider le projet du gouvernement, qui établit un cadre permettant de satisfaire les besoins fondamentaux des individus et de favoriser le bien-être collectif tout en respectant les limites de l’écosystème planétaire, concrétisant ainsi l’un des buts constitutionnels du Canton de Fribourg. La volonté de se rallier à la vision mobilisatrice de l’Agenda 2030, ainsi que souhaite le faire la Confédération, tout comme de renforcer la politique du canton en la matière, a été confirmée. L’horizon de 2031 a été maintenu, ce qui permet à la stratégie d’être en cohérence avec l’Agenda 2030 et d’assurer un alignement avec les prochaines législatures. La partie opérationnelle, qui sera régulièrement révisée, s’étend pour l’heure jusqu’en 2026 au plus tard.

La structure de cette nouvelle Stratégie a été pensée de manière à assurer une bonne articulation avec les planifications thématiques à dimension intersectorielle contribuant à un développement durable du canton, notamment la Stratégie de promotion de la santé et de prévention, le Plan directeur cantonal, la future stratégie sur la biodiversité ou encore le futur plan climat. Elle met en valeur l’effort en cours en donnant une visibilité aux engagements existants de l’Etat en faveur du développement durable et formule des mesures de renforcement : le déploiement d’achats publics écologiques et socialement responsables, l’élaboration d’une feuille de route en faveur de l’économie circulaire, l’application des principes d’un urbanisme durable aux grands projets de construction de l’Etat ou encore l’application des principes de gestion des écoparcs aux zones d’activités cantonales ainsi que la promotion des investissements financiers écologiques et socialement responsables.

L’Etat de Fribourg affiche ainsi sa volonté de déployer des solutions capables de répondre à la fois aux enjeux économiques, sociaux et écologiques de notre temps. En d’autres termes : faire d’une pierre trois coups. Une telle stratégie peut être vue comme un investissement : utiliser les ressources de manière économe, mettre en valeur la nature fribourgeoise, protéger la biodiversité et les sols, oser de nouveaux modèles d’affaires basés sur la circularité, renforcer la mixité en entreprises, se libérer des énergies fossiles ou s’engager en faveur d’un milieu urbain agréable à vivre et accessible renforceront la compétitivité économique et l’attractivité du canton.

Le montant pour le financement des mesures de renforcement de la stratégie est évalué à 9,7 millions de francs, dont une petite partie est financée par le plan de relance. Le montant est légèrement supérieur avec celui octroyé en 2011 pour la première stratégie de développement durable.

Le projet du Conseil d’Etat est désormais transmis au Grand Conseil, qui devrait l’examiner lors de la session de novembre.