21 Mars 2014 -11h00

Vingt-six analyses de sols ont été effectuées en 2013 et 2014 à proximité de la zone industrielle de la Bocheferra à Romont. Une surface agricole de 2'000 m2 présente des teneurs en arsenic supérieures à la valeur d'assainissement selon l'ordonnance fédérale sur les atteintes portées aux sols (OSol). L'utilisation de cette surface agricole est interdite jusqu'à son assainissement.

Prélèvements

Les prélèvements ont été effectués pour vérifier la présence d'arsenic dans les sols agricoles et artisanaux à proximité de la verrerie de Romont exploitée jusqu'en 1982 par Electroverre Romont SA puis par Erie-Electroverre SA. L'arsenic est utilisé dans la production de verres spéciaux pour garantir la transparence voulue.

Les sols ont été prélevés sur 26 emplacements localisés en zones agricole et d'activités (19 en 2013 et 7 en 2014) sur une surface de près de 10 hectares. La répartition des points de mesure tient compte de la direction des vents dominants par rapport au site industriel.

Résultats

Les sols analysés sont répartis en trois catégories, selon les principes de l'OSol:

  • 21 placettes de prélèvement en zone agricole (94% du périmètre étudié) ne présentent aucune pollution ou sont légèrement polluées (dépassement de la valeur indicative selon l'OSol) et ne nécessitent aucune mesure. La valeur indicative est la limite à partir de laquelle la fertilité du sol n'est plus garantie à long terme. Il n'y a aucun risque pour la santé humaine ou animale.
  • 2 placettes de prélèvement en zone agricole représentant une surface d'environ 2'500 m2 ont des teneurs en arsenic qui présentent un risque possible pour la santé (dépassement du seuil d'investigation OSol). Des restrictions d'utilisation devront être ordonnées pour écarter tout risque notamment pour la santé des animaux de rente (interdiction de pâture, restrictions par rapport à certaines cultures).
  • 2 placettes de prélèvement en zone agricole, soit une surface de 2'000 m2, et 1 placette en zone d'activités (1'400 m2) présentent une pollution à l'arsenic que l'OSol considère comme dangereuse pour la santé (dépassement de la valeur d'assainissement). La surface agricole devra être assainie. Aucune mesure n'est nécessaire du point de vue de la protection des sols en zone d'activités si ce n'est l'interdiction de toute utilisation agricole de cette surface.

Les sols ont vraisemblablement été pollués par les poussières émises par les cheminées de l'usine entre 1935 et 1995, année de la mise en service d'une unité de filtration.

Le propriétaire et l'exploitant de la zone agricole, ainsi que les dirigeants de la verrerie ont été informés des résultats des analyses et des mesures qui devront être prises.

Les rapports d'analyses de 2002 et 2006 ont montré que les sols dans l'enceinte du Couvent de la Fille-Dieu ne présentaient aucun dépassement du seuil d'investigation selon l'OSol. Ils peuvent être utilisés sans restriction.

Des investigations seront réalisées sur l'ancienne décharge utilisée par Electroverre Romont SA

De 1935 à 1975, des déchets de verre, de dolomie et de briques réfractaires enrichis en arsenic produits par Electroverre Romont SA ont été déversés dans une décharge située à proximité de l'usine. L'ancienne décharge est actuellement inscrite au cadastre comme site contaminé.

Des investigations de détail vont débuter en avril 2014. Elles ont pour but de préciser l'impact de la décharge sur les eaux souterraines et la Glâne, et d'avoir une vision plus précise de la répartition des polluants dans la décharge. Ces investigations sont nécessaires pour confirmer le besoin d'assainissement et le cas échéant en fixer les objectifs et l'urgence. Leurs résultats seront connus à la fin 2016.
 

Documentation

Actualités liées