La diversification des ressources est destinée à décharger les parents. Elle doit permettre l'introduction de prestations financièrement accessibles à tous (au sens de l'article 60, al.3 de la Constitution fribourgeoise du 16 mai 2004 et de l'article 1, LStE).

Une grille de référence tarifaire, a été publiée par la DSAS sur la base d'une consultation large des différentes structures et autres partenaires impliqués. Elle incite les communes à prévoir une fourchette des revenus déterminants nets située entre 40 000 et 150 000 francs, en dehors de laquelle s'appliquent respectivement un tarif minimum et un tarif maximum conseillés. Cette grille permet également aux structures (crèches et accueils extrafamiliaux) et aux communes de se situer dans le paysage des accueils fribourgeois. Elle est en vigueur depuis le 1er janvier 2015.

Toutefois, comme l'a rappelé le Tribunal cantonal, dans l'arrêt 601 2016 154 (considérant 4) du 21 avril 2017, les communes sont tenue, pour déterminer le revenu déterminant, d'appliquer la méthode définie dans cette grille de référence.

Actualités liées