Une année 2020 en demi-teinte pour le Musée d’histoire naturelle de Fribourg

14 Janvier 2021 -11h52

Malgré une fréquentation en berne durant cette année de crise sanitaire, le Musée d’histoire naturelle de Fribourg a de quoi se réjouir avec l’octroi par le Grand Conseil fribourgeois d’un crédit d’étude pour la délocalisation et la construction du Musée sur le site des Arsenaux.

Travail dans les coulisses au MHNF
Travail dans les coulisses au MHNF © Etat de Fribourg - Staat Freiburg - Sophie Giriens

Le Musée d’histoire naturelle (MHNF) n’a bien entendu pas échappé aux conséquences de la crise sanitaire, avec trois mois de fermeture au public, deux reports d’exposition – la traditionnelle exposition « Poussins » et « Expédition Spitzberg » qui devait être la grande expo de l’année – et une centaine d’activités annulées. Ainsi, en 2020, il n’a accueilli que 24 767 visiteurs, ce qui correspond, en comparaison avec la moyenne des 5 dernières années (65 100), à une diminution du nombre de visiteurs de 62 %.

L’année 2020 a néanmoins été marquée par un événement d’importance pour le futur de l’institution. Le 29 mai, le Grand Conseil a accepté à une très grande majorité (85 voix pour, 9 contre et 7 abstentions) le crédit d’étude pour la délocalisation et la construction du nouveau musée à la route des Arsenaux à Fribourg. Un grand jour pour l’institution et son équipe qui a commencé à développer le projet en étroite collaboration avec le bureau fribourgeois Zamparo Architectes.

Du côté des expositions, le MHNF a inauguré en septembre le deuxième volet de sa série d’expo consacrée à la biodiversité avec « Papillons de nuit – #2 Biodiversité Fribourg », tandis que trois de ses précédentes expos ont poursuivi leur voyage en Suisse allemande : « AQUA – michel.roggo.photographie » et « Lait – Elixir maternel » au Zoologisches Museum der Universität Zürich ; « Loup – De retour parmi nous » au Bündner Naturmuseum de Coire.

En 2020, le MHNF a aussi beaucoup œuvré dans l’ombre. Il a travaillé à ses futures expositions, poursuivi l’inventorisation et la digitalisation de ses collections, désinfecté les pièces présentées dans la vitrine de l’Asie, conduit une dizaine de projets scientifiques et publié leurs résultats dans des revues de renommée internationale, soigné puis relâché plus de 130 animaux sauvages malades ou blessés, répondu à titre d’expert à de nombreuses questions sur la faune et la flore du canton et aménagé un local d’allaitement.

Pour garder le contact avec ses publics, le Musée s’est aussi invité dans les salons et salles de classe via internet et les réseaux sociaux. Tandis que les « Clins d’œil nature » ont apporté des éclairages réguliers sur la faune et la flore de saison, les collaborateurs du Musée ont présenté leur objet « Coup de cœur » dans de courtes vidéos. Quant aux médiatrices culturelles, elles n’ont pas hésité à se mettre en scène en concoctant des séquences pédagogiques filmées et un calendrier de l’Avent numérique.

L’équipe du MHNF se réjouit de retrouver son public et d’accueillir des visiteurs au printemps avec « Simplement Poussins » dès le 13 mars et « Expédition Spitzberg » dès le 21 mai 2021.